leral.net | S'informer en temps réel

Abdoul Mbaye : "Il n’a jamais été question de fermer les daara"

Le gouvernement n’a jamais annoncé de mesures allant dans le sens de fermer les écoles coraniques au Sénégal, connues encore sous le nom de "daara", a précisé le Premier ministre Abdoul, mercredi, au cours d’une visité dans un établissement coranique à Dakar, soulignant que ‘’les autorités vont plutôt réorganiser les daaras en interdisant notamment l’exploitation des enfants à travers la mendicité’’.


Rédigé par leral.net le Mercredi 13 Mars 2013 à 21:12 | | 0 commentaire(s)|

Abdoul Mbaye : "Il n’a jamais été question de fermer les daara"
‘’Nous n’avons jamais dit que nous allons procéder à la fermeture de +daara+ au Sénégal. Il n’a jamais été question de fermer les daara dans notre pays’’, a souligné Abdoul Mbaye, qui a effectué mercredi une visite chez Sayda Maryam Ibrahima Niasse, fille de Baye Niasse, soufi et fondateur du mouvement Faydha Tidjaniyya, dont l'établissement coranique est cité en modèle par les autorités.

‘’Encore une fois, le gouvernement n’est pas contre les +daara+. Il n’a jamais été cas de cela. Comment voulez-vous qu’on soit contre les +daara+ si ces derniers se limitent sur le fait qu’une personne ait sous sa responsabilité des enfants assis sur des nattes ou installés dans des abris pour apprendre le Coran ? Personne n’est contre cela’’, a insisté le Premier ministre.

‘’Par contre, si les enfants (talibés) passent le plus clair de leur temps dans la rue, matin et soir, sans rien apprendre, ça c’est une forme d’exploitation, je pense même que c’est un péché. C’est inacceptable’’, a encore dit Abdoul Mbaye.

Il a affirmé que la préoccupation du gouvernement demeure la prise en charge ‘’des enfants en détresse’’. "C’est notre vrai souci. Le principal sujet est celui de l’enfant en détresse, cet enfant pieds nus arpentant les rues de Dakar et d’ailleurs livré à lui-même. C’est un vrai souci résultant d’attitudes condamnables de la part d’adultes qui doit donner lieu à une prise en charge de la part de l’Etat’’, a relevé le Premier ministre.

Dans la même veine, Abdoul Mbaye a précisé que la mendicité est interdite sous certaines ses formes. ‘’La mendicité est tolérée lorsqu’elle s’organise dans le cadre d’habitudes religieuses comme la prière de vendredi ou à proximité des mosquées. Cela est accepté parce que la charité existe partout et il n’est pas question de l’interdire au Sénégal’’.

Sayda Maryam Ibrahima Niasse, première dame maitresse d’école coranique au Sénégal, a exhorté le gouvernement à multiplier les initiatives pour mieux organiser les daara. Elle a offert un exemplaire du Saint Coran au Premier ministre pour témoigner son soutien et ses prières envers les autorités politiques.

APS






Hebergeur d'image