leral.net | S'informer en temps réel

Abdoulaye Baldé à Mbour : « Je suis suffisamment outillé pour diriger demain le Sénégal »

Le président de l’Union des Centristes du Sénégal était hier à Mbour pour présider l’ouverture de la première édition des académies centristes ou université d’été de l’Ucs. Abdoulaye Baldé était à la tête d’une forte délégation composée du ministre d’Etat Ndéye Khady Gueye, de Gana Ngom responsable politique de l’Ucs à Mbour, du député Khady Diédhiou, du président de la grande Alliance Patriotique du Sénégal Sidy Ndiaye, de Toussaint Manga responsable des jeunes du Pds et des sages de la communauté manding de Mbour.


Rédigé par leral.net le Lundi 29 Décembre 2014 à 09:42 | | 12 commentaire(s)|

Abdoulaye Baldé à Mbour : « Je suis suffisamment outillé pour diriger demain le Sénégal »
Une initiative qui, à en croire le premier magistrat de la ville de Ziguinchor, est le fruit d’une longue réflexion, un rendez vous du donner et du recevoir pour les étudiants qui ont une place prépondérante dans cette première édition des académies centristes. «Avec le président Abdoulaye Wade, j’ai inauguré l’ère des grandes réalisations : routes, projets aéroportuaire etc … Senghor et Diouf ont constitué une bonne administration. Macky Sall, depuis quelques temps, essaye de monter des infrastructures et terminer les chantiers de Wade. Il lui reste cependant beaucoup à faire.
C’est pourquoi, nous lui proposons une troisième voie qui est celle des centristes qui veulent donner plus de pouvoir à l’assemblée nationale, assurer l’indépendance judiciaire, favoriser l’autonomie des collectivités locales et les donner beaucoup plus de responsabilité.

L’Acte 3 de la décentralisation que ce gouvernement veut nous imposer, a été monté dans la plus grande précipitation. Beaucoup de communes au Sénégal ne peuvent pas assurer leur fonctionnement. D’ailleurs d’ici avril 2015, si des mesures urgentes ne sont pas prises, des communes qui manquent de tout, seront en cessation de payement. On va vers un blocage.

Il faut revoir cette loi. Nos gouvernants ne doivent pas avoir honte de dire et de reconnaitre que s’ils continuent d’appliquer cette loi, ils vont irréfutablement droit au mur. Des collectivités locales seront à l’agonie. En somme, Le Sénégal est devenu un pays déséquilibré», a laché le président de l’Ucs devant ces militants. Abdoulaye Baldé s’expliquait devant ces camarades de parti qui étaient venus d’un partout du Sénégal sur le thème, « la problématique de la promotion de la jeunesse : Les réponses de l’Ucs du Sénégal».

L’ancien chargé de mission à la présidence de la république en 1984 sous l’ère Abdou Diouf de poursuivre, «notre parti a connu un grand essor et ce thème est très pertinent pour un pays qui a connu 4 présidents de la république. Et je peux assurer que je suis suffisamment outillé pour diriger le Sénégal », a soutenu Abdoulaye Baldé qui a rendu un hommage aux Présidents poète Léopold Sédar Senghor et à Abdou Diouf «qui a bien reconnu mon mérite», a conclu le député maire de Ziguinchor.

Gfm.sn






Hebergeur d'image