leral.net | S'informer en temps réel

Abdoulaye Baldé sur la proposition de Fada : "Je ne crois pas à une candidature unique de l'opposition"

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé n'est pas emballé pas la proposition de Modou Diagne Fada, président du groupe parlementaire des libéraux et démocrates, qui préconise une candidature unique de l'opposition à la Présidentielle de 2017. De l’avis du patron de l’Union des centristes du Sénégal (Ucs), ce serait une erreur d’y aller avec une candidature unique, il est plutôt préférable qu’il y ait au moins 3 candidatures de l’opposition, regroupés, selon les affinités politiques ou les idéaux.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Juin 2015 à 11:51 | | 0 commentaire(s)|

Abdoulaye Baldé sur la proposition de Fada : "Je ne crois pas à une candidature unique de l'opposition"
Interpellé par la rédaction de Sud Quotidien, hier, lundi 8 juin, le leader de l’Union des centristes du Sénégal (Ucs) a répondu sans ambages qu’il ne croit pas à l’argument avancé par Fada, notamment le fait qu’on ne peut être populaire dans un département et prétendre gagner le Président en exercice. Pour preuve, selon Abdoulaye Baldé, « Macky Sall ne contrôlait que Fatick et qu’il avait comme deuxième bastion le Fouta. Cela ne l’a pas empêché d’être Président ». Estimant que, que chacun gagne son bastion n’est pas suffisant, il a indiqué que c’est là tout l’intérêt des tournées politiques que chacun d’entre eux est en train de mener, pour élargir ses bases.

Par conséquent, le parton de l’Ucs est catégorique sur la question. « Je ne crois pas à une candidature unique. Je le déclare tout de suite : je suis totalement opposé ». Pour lui, « il faut des candidatures plurielles ». Toutefois, il reconnaît qu’il ne faut pas avoir une floraison de candidats. A l’en croire, « il faut au minimum avoir 3 candidats ». Parce que, selon lui, il n’est pas évident que les gens qui veulent voter pour lui le fasse pour une autre personne si toutefois il se range derrière ce leader. « Moi je suis pour 3 candidatures, voire 4, au niveau de l’opposition. Au niveau de la famille libérale, on peut avoir 2 ou 3 candidatures, et puis pour les autres familles, je pense qu’on peut toujours avoir une autre candidature, ou deux », a-t-il proposé.

Le maire de Ziguinchor préconise, selon le journal, un regroupement de certaines candidatures qui ont des affinités politiques, ou autour de programmes, ou d’idéologies. A l’en croire, « il faut juste minimiser les candidatures parmi les pôles. C’est-à-dire que le pôle libéral ne doit pas avoir plus de 2 ou 3 candidats. Peut-être le pôle socialiste doit avoir 2 aussi ». « Je pense que c’est ça qui sera le gage de succès de l’opposition et non une candidature unique. Ça, ce serait une erreur », a-t-il prévenu.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image