leral.net | S'informer en temps réel

Abdoulaye Daouda Diallo prône une autre approche de l'émigration clandestine

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, a déclaré, ce jeudi, à Mbour, qu’il n’y a plus de départs à partir du Sénégal pour gagner les côtes européennes. Toutefois, le ministre de l’Intérieur prône une nouvelle approche de ce phénomène de l’émigration clandestine.


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Avril 2015 à 21:32 | | 1 commentaire(s)|

Abdoulaye Daoda Diallo
Abdoulaye Daoda Diallo
Le Sénégal ne connait plus de départs des jeunes empruntant des embarcations de fortune pour se rendre en Europe. La précision est du ministre de l’intérieur, ce jeudi, lors d’une visite, à Mbour. C'est le fruit de la coopération étroite entre le Sénégal et l’Espagne. « Il y a quelques mois, le ministre de l’Intérieur d’Espagne était en visite au Sénégal et nous avions tous constaté avec bonheur qu’avec le dispositif mis en place par le FRONTEX, il n’y avait plus de départs à partir du Sénégal de jeunes Sénégalais empruntant des navires pour aller dans des pays d’Europe », a-t-il informé.
M. Diallo se désole du fait que le phénomène de l’émigration clandestine est en train de s’accentuer, surtout vers le Nord de l’Afrique. Il est nécessaire, selon lui, de travailler à mettre en place et à renforcer ce même dispositif parce que ce n’est pas toujours les mêmes spécificités, en Méditerranée où il y de part et d’autre, notamment au Moyen-Orient et à la Corne de l’Afrique des situations particulières qui font qu’il y a obligation de prendre ce phénomène autrement.
Pour rappel, un chalutier embarquant plus mille (1000) personnes originaires d’Afrique noire et subsaharienne a chaviré, sur les côtes italiennes en provenance de la Libye.







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image