leral.net | S'informer en temps réel

Abdoulaye Fall, chef de Cabinet du ministre de la Jeunesse : « Thione Niang est très mal placé pour défendre les jeunes sénégalais »

Le chef de Cabinet du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne est très remonté contre Thione Niang. Aussi, a-t-il, dans un entretien accordé à La Tribune du jour, vidé son chargeur sur le conseiller de Barack Obama qui s'en est pris à Mame Mbaye Niang.


Rédigé par leral.net le Vendredi 15 Avril 2016 à 11:31 | | 8 commentaire(s)|

"On peut comprendre M. Thione Niang qui ne vit pas au Sénégal. Il ne connait ni les tenants ni les aboutissants des contours de notre système. Il est mal placé pour parler au nom des jeunes. Il ne faut pas jouer au messie ou au retour du fils prodige, on connait cette antienne. De plus, c’est des contrevérités qu’il tient comme souvent il aime se dédire", s'offusque Abdoulaye Fall avant d'ajouter : "La dernière fois, je l’ai entendu se féliciter du Plan Sénégal Émergent et deux jours après, il se met à le critiquer". Croyant savoir ce qui a motivé la sortie au vitriol de Thione Niang contre le gouvernement, le Dircab du ministre de la Jeunesse d'expliquer : "Il a voulu lancer une bonne initiative, mais on est dans un pays responsable qui a son agenda et ses activités, on ne peut pas y faire entrer n’importe quel projet sans au préalable le peser. Le retard de l’acceptation de ce projet ne doit pas être un motif de rejet des gouvernements ou de ses institutions".

Quid du démenti de M. Niang concernant les projets des jeunes ? "Je crois qu’il se trompe - de bonne foi – quand il dit que le ministre a déclaré qu’il n’y a pas de projet bancable au Sénégal. Cela ne veut pas dire qu’il n’en existe pas. Ce que le ministre veut dire, c’est en rapport au volume financier mis à la disposition de la jeunesse pour leurs projets, nous n’avons pas reçu assez de projets bancables. Quand il s’agit de leur rédiger un projet étudié, il y a des experts qui sont là pour cela. Il leur faut dresser le business plan et que ce soit un projet adéquat pour être recevable par les banques, car l’argent qu’elles mettent à la disposition de ces projets appartient au contribuable".

Thierno Malick Ndiaye
(Stagiaire)






Hebergeur d'image