leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Abdoulaye Sow (Prof philo) : "Comment nous avons appris la fuite au Bac"


Rédigé par leral.net le Jeudi 8 Juin 2017 à 23:44 | | 0 commentaire(s)|

Le Coordonnateur des enseignants et examinateurs de philosophie, Abdoulaye Sow, joint au téléphone par Seneweb, a expliqué comment ses collègues ont eu vent de la fuite en philo. Lui et ses camarades comptent réunir les preuves de la fraude présumée avant d'aller rencontrer le directeur de l'Office du Bac, qui a demandé à les voir.
Où en êtes-vous dans vos investigations sur la fuite aux épreuves de philo du Bac ?
Nous avons eu l'information en même temps que la presse. Des informations faisant état de fuites au niveau des épreuves de philosophie. Depuis qu'on est nantis de cette information, on a commencé à faire notre travail d'investigation. Parmi nos collègues qui sont à l'intérieur du pays, une partie a confirmé qu'il y aurait des groupes d'élèves qui les auraient réveillé nuitamment pour demander des explications par rapport à un sujet donné. Et bizarrement, lors des épreuves d'anticipées, le sujet 1 de l'épreuve de philosophie s'est avéré être le sujet qui avait "fuité".
Le sujet qu'on leur a montré la veille était-il le même que celui de l'épreuve du bac ? 
Oui, c'est le même sujet. Par rapport à cela, d'autres collègues nous ont saisis. Ils soutiennent que des élèves leur auraient balancé des Sms dans lesquels il y aurait le sujet. Et ces élèves leur auraient demandé des explications sur le sujet. On s'est dit que si cela venait à être confirmé, ce serait quelque chose de très grave. 
Que comptez-vous faire à présent ?
Les membres de la Coordination des enseignants et examinateurs de philosophie (Ceep) que je coordonne sont en train de converger actuellement vers le niveau du siège du Cusems. Et de concert avec les syndicats, nous allons harmoniser les positions pour essayer de déterminer l'attitude à adopter. Si cela se confirme, la Ceep et les profs de philo demanderont à l'office du Bac l'annulation pure et simple de l'épreuve de philosophie. Parce que pour qu'il y ait examen, il faut que les élèves partent à chances égales. Ce qui ne semble pas avoir été le cas, hier. 
Avez-vous pris langue avec les autorités en charge de l'organisation du bac ? 
Après notre rencontre avec les syndicats, nous allons rencontrer le directeur de l'Office du bac. Le Directeur, Babou Diakham, a eu à nous appeler, il y a quelques heures, et nous a demandé de le rencontrer, aujourd'hui même. Mais nous voulons d'abord nous rencontrer à l'interne, avec les syndicats, essayer de rassembler les preuves qu'on a par devers nous, et aller au bureau de l'office du Bac.
 
source: Seneweb.com