leral.net | S'informer en temps réel

Abdoulaye Sow du Pds vide son sac : "On a voulu me ravaler à un rang que ni ma représentativité ni mon engagement ne me prédestinent. J'ai refusé !"

Les élections locales sont loin derrière nous mais le souvenir des frustrations qu'elles ont occasionné est toujours vivace. A Kaffrine, Abdoulaye Sow n'a toujours pas oublié ce que certains responsables du parti lui ont fait subir même s'il continue à leur démontrer sa valeur réelle sur l'échiquier politique de ladite localité. Il aimerait que le parti érige un espace de dialogue et de discussion entre militants et responsables pour partager sur la vie locale et nationale. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il a organisé, dimanche dernier, une assemblée générale du Pds dans cette ville.


Rédigé par leral.net le Lundi 18 Mai 2015 à 11:34 | | 1 commentaire(s)|

Abdoulaye Sow du Pds vide son sac : "On a voulu me ravaler à un rang que ni ma représentativité ni mon engagement ne me prédestinent. J'ai refusé !"
Il faut noter que Babacar Gaye, également responsable politique à Kaffrine, n'était pas de la partie. Et, à nos confrères de La Tribune qui relève ce manquement, Abdoulaye Sow rétorque : "C'est le drame du Pds aujourd'hui. J'aurai bien voulu faire avec toutes les forces du parti mais, il s'est passé des choses aux élections locales de 2014 qui ne sont pas encore vidées et sur lesquelles je m'interroge. En effet, on a voulu m'ignorer, me ravaler à un rang que ni ma représentativité ni mon engagement ne me prédestinent. J'ai refusé ! Les urnes m'ont donné raison car j'ai triplé le score de ceux qui qui voulaient incarner le parti et leurs 12 alliés". Le membre du comité directeur du Pds d'avertir qu'il ne se laissera plus marcher sur les pieds : "Même s'il est vrai que j'ai dépassé cette étape que j'ai vécue durement avec son lot de calomnies et de médisances, il reste que je n'entends plus subir stoïquement le diktat de gens qui ne sont pas plus représentatifs que moi. J'ai le droit de rendre compte à mes militants. Je ne suis pas obligé de me référer à qui que ce soit, même si Babacar Gaye reste un grand frère que je respecte. Il a ses positions et moi aussi j'ai les miennes".






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image