leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Abdoulaye Wade, Boun Abdallah Dionne, Khalifa Sall : les têtes de liste nationale de Wattu, Benno et Manko absents de la XIIIème Législature, le Peuple abusé et berné ?


Rédigé par leral.net le Jeudi 14 Septembre 2017 à 15:03 | | 0 commentaire(s)|

Aucune des têtes de liste nationales des trois coalitions arrivées premières au sortir des élections législatives ne seront pas députés de la la XIIIème Législature s'est présenté à l'assemblée.
 
Me Abdoulaye Wade avait déjà annoncé la couleur avec sa lettre de démission.
 
 «Je vous serai reconnaissant de porter à la connaissance de mes collègues députés que je présente ma démission de l’Assemblée Nationale, raison pour laquelle je ne serai pas présent à la séance d’ouverture solennelle convoquée pour le jeudi 14 septembre 2017. En effet, je m’étais présenté à la compétition uniquement pour soutenir mon parti, le Parti Démocratique Sénégalais et notre coalition, Wattù Senegaal, dont j’étais la tête de liste pendant les élections législatives. Mon parti, notre coalition et moi-même, avons constaté la fin de ma mission qui est terminée avec l’arrêt du Conseil Constitutionnel publiant les résultats controversées des élections. », a déclaré Me Wade.
 
De son côté Mahammed Boun Abdallah Dionne avait d’autres chats à fouetter. En effet, Par décret numéro 2017-1531 en date du 6 septembre 2017, et conformément à la Constitution, notamment en ses articles 43 et 49, S.E.M.Macky Sall, Président de la République, avait nommé Monsieur Mahammed Boun Abdallah Dionne, Premier Ministre de la République du Sénégal.
Enfin, le plus coasse reste Khalifa Sall qui a été élu député comme tête de liste nationale de la coalition Manko Taxawu Senegaal.
 C’est l’un des grands absents de la XIIIème Législature et quand Cheikh Bamba Dièye a évoqué son nom ce matin dans l’Hémicycle, il a été simplement hué à tue-tête par les députés de la majorité.

D’ailleurs, par le biais de ses avocats, Khalifa Sall a saisi de deux lettres au contenu identique le futur président de l'Assemblée nationale et le président de l'Assemblée générale du Parlement, le Doyen d'âge (Ndlr Abdoulaye Makhtar Diop) a présidé l'installation de la 13e législature, prévue ce jeudi.
 
En définitive, l’avenir parlementaire de l’actuel Maire de Dakar en prison pour détournement présumé à la caisse d’avance, reste plus que jamais incertaine.
En tout cas, Abdoulaye et Mahamed Abdallah Dionne ont juste été utilisés comme des mascottes de simulation stratégique de performance politique. Et puis….le peuple n’y voit que du feu.
 
Massène DIOP Leral.net