leral.net | S'informer en temps réel

Abdoulaye Wade parle Des-Missions du Président Macky Sall !

Jamais l’histoire politique récente du Sénégal ne pouvait être aussi intéressante qu’en ce magistère du Président Macky SALL. Les mutations même si elles sont encore dans leurs balbutiements sont profondes. L’ouverture d’esprit de la population combinée à un degré d’exigence sans précédent de la volonté populaire participe à la mise en place d’un environnement propice au jeu démocratique. Rien ne sera plus jamais comme avant…


Rédigé par leral.net le Lundi 22 Décembre 2014 à 12:30 | | 19 commentaire(s)|

Abdoulaye Wade parle Des-Missions du Président Macky Sall !
Avant, sous l’ère du Pape du Sopi, les scandales foisonnaient, la corruption pullulaient, les détournements, marché de gré à gré et autres prévarications financières s’enchainaient :

L’affaire SUDATEL et son trou de 20 milliards CFA, le festin de l’ANOCI dont le budget est estimé à plus de 420 milliards CFA soit le ¼ du budget de l’Etat du Sénégal ; le gouffre du tunnel de Soumbédioune pour 20 milliards CFA, les palmiers de la Corniche d’un cout global de 1 milliard 400 millions CFA soit 1.700.000 CFA par palmier ce qui constitue le record Guinness des paliers les plus chers au monde. Le bateau Musica loué pour 6 milliards CFA alors qu’il devait nous revenir qu’à 600 millions et cela pour…2 jours.

Sans oublier la fameuse mallette de Segura qui a eu comme « yobbeul » 90 millions. Plus rocambolesque encore le tristement célèbre montage financier du Monument de la Renaissance Africaine d’un cout de 12 milliards CFA et dont le Pape du Sopi s’était goulument accaparé des 35% d’actions au nom de sa…propriété intellectuelle.

Toutes les énormités citées en haut ne constituent en réalité qu’une partie lilliputienne des 1000 milliards de scandales financiers dont on a fait cas concernant la gouvernance précédente.

Mais ce qui est intéressant à noter dans ce contexte de gestion des Wade (père et fils ) hautement vicié par toutes ces affaires, c’est que malgré les cris d’orfraie, les condamnations, dénonciations et autres actions menées par les leaders de l’opposition d’alors (Macky Sall et consorts ), le débat politique était resté extrêmement mesuré et pondéré. Outre les arcanes classiques de ripostes politiques telles que les medias, le débat n’a jamais dérapé.

Aucun appel à l’insurrection, ni de demande expresse et motivée de démission du Président de la République encore moins d’exigence de mise en place d’un gouvernement de transition.

L’opposition avait gardé sa posture républicaine et citoyenne préférant attendre le combat des urnes pour gagner la bataille du peuple par le peuple et pour le peuple.

Mais voilà, nos amis du P.D.S et leurs affidés, tombant au plus bas de leur piédestal à cause de la sanction populaire empruntent dès lors, des chemins totalement sinueux et dangereux pour l’équilibre de la nation et qui sont en porte-à-faux avec la posture éminemment républicaine et démocratique qui devait être leur panacée.

Déclarations incendiaires, appel à l’insurrection, insultes baveuses à la limite de l’obscénité sont actuellement la marque de fabrique du Front
Pour la Destruction de la République (FPDR).

Dernièrement, sentant très certainement le gouffre se creuser d’avantage entre eux et les Sénégalais, ces Frontistes avec à leur tête leur chef, nous ont sorti comme « trophée de guerre » les affaires Arcelor Mittal et Petro-Tim pour essayer de discréditer le régime du Président Macky SALL et tenter de faire de M. Aliou SALL, le clone de M. Krim Wade qui est poursuivi pour enrichissement illicite pour des montants astronomiques.

Je ne perdrais pas mon temps en conjectures sur ces 2 dossiers dont le Premier Ministre d’une manière extrêmement brillante, structurée mais surtout pédagogique a su donner toutes les explications qui s’imposent afin d’éclairer l’opinion nationale et internationale.

J’aimerai par contre ,au regard de ce qui précède, souligner que, malgré les nombreux scandales financiers sous Wade, jamais et je dis bien jamais un Premier Ministre n’était descendu de cette manière sur le terrain médiatique pour expliquer avec des preuves irréfutables et irréfragables à l’opinion nationale comme internationale la fausseté grossière de ces accusations et qu’il n’existe en réalité de « dossiers Arcelor Mittal et petro-Tim » que dans la tête déjà bien fatiguée, bien vieillissante et avilissante de notre Gorgui national. Ce qui constitue en soi une marque d’avancée considérable dans la gestion des deniers publics et montre l’extraordinaire orientation de transparency gestion qu’emprunte le gouvernement sous la dictée éclairée du Président Macky SALL.

Par ailleurs, l’amnésie aidant certainement due à l’âge, Abdoulaye Wade a certainement oublié que sous son régime, entre 2005 et 2011, l’état du Sénégal a perdu 400 milliards CFA dans le secteur minier la ou il n’en a gagné que 40 milliards. Triste record et bilan pitoyable.

Aujourd’hui, sentant donc le désamour et la désaffection se creuser de plus en plus entre eux et les sénégalais, nos amis du PDS s’arc-boutent sur ces pseudo dossiers pour mettre en branle leur basse besogne de déstabilisation .Leur logorrhée et diarrhée verbales à propos de ces affaires traduisent leur carence et incurie de s’opposer au régime de Macky SALL avec des armes conventionnellement républicaines ,préférant tels des djihadistes qui se battent au nom du…fils Wade, mener une guerre asymétrique et s’attaquer à des ‘’innocents ‘’ qui ne sont imbus que de leur foi et amour pour leur pays et travaillent avec panache et dextérité à tracer la route de l’émergence.

En outre, Me Wade, parlant de Macky SALL lui a demandé de démissionner .Je pense que fondamentalement après analyse de la situation et des faits, il apparait clairement que rien ne justifiant une option de démission du Président de la République, Me Wade exige plutôt un d’éclairage à propos des-missions de Macky SALL.

Pour lui répondre, on lui dira que le Président Macky SALL s’acquitte avec exemplarité et avec une grande compétence Des-Missions que lui a confié le peuple sénégalais car :

• Des-Missions du Président il en ressort qu’il est entrain de redresser le pays qu’il a trouvé totalement déstructuré, spolié et martyrisé par 12 ans de règne de Wade et de ses sbires

• Des-Missions du Président il en ressort qu’il est entrain de redresser l’économie du pays grâce à sa vision magnifique du Programme Sénégal Emergent (PSE) qui telle une boussole balise la voie vers l’émergence et l’autosuffisance. Aujourd’hui, le Sénégal surfe avec un taux de croissance supérieur à 4,5 %, là où Wade l’avait laissé à 2,6%. L’inflation a baissé, l’environnement des affaires assaini, la transparence dans la gestion des deniers publics érigée en véritable mode de gestion ce qui nous a permis de retrouver la confiance pleine et entière des investisseurs et partenaires étrangers et de pouvoir lever des fonds conséquents au niveaux des marchés internationaux pour financer le développement du pays.

• Des-Missions du Président il en ressort que la justice sénégalaise a retrouvé son lustre d’antan et occupe une position de leadership sur le plan africain. La traque des biens mal acquis qui constituait une demande sociale au même titre que la réduction des denrées de première nécessité etc... a véritablement pris forme et est devenue une réalité. L’OFNAC du président Macky SALL copié textuellement par la …France de François HOLLANDE qui créera lui aussi par la suite l’Office Central de Lutte Contre la Fraude et la Corruption constitue une grande victoire pour le Sénégal Pour une fois, avec cette volonté d’une bonne gouvernance judiciaire, le Sénégal n’a pas pris exemple sur la France mais c’est la France qui a pris exemple sur le Sénégal ! Ceci est d’une extrême importance car elle montre que le Sénégal est en train de jouer un rôle de leader mondial en ce qui concerne la gouvernance judiciaire à travers la transparence et la moralisation dans la gestion des deniers publics et la reddition des comptes.

• Des-Missions du Président il en ressort qu’il est en train d’ériger un système de santé efficace et accessible au plus grand nombre .La Couverture maladie Universelle (CMU) est entrain de montrer ses preuves au grand bénéfice des sénégalais. Là où sous Wade 2 Sénégalais seulement sur 10 avaient accès aux soins de santé.

• Des-Missions du Président il en ressort qu’il est en train de mettre en place une politique sociale et socialisante extrêmement efficace et d’une grande utilité pour la population : baisse des coûts du loyer, baisse du coût des denrées alimentaires, Bourse de Sécurité Familiale, revalorisation salariale, augmentation de la pension de retraite, baisse des coûts du carburant (effectif depuis ce samedi 20 décembre), recrutement en masse et forte politique de création d’emplois surtout pour la jeunesse avec l’Agence de Sécurité de Proximité (ASP), le Programme des Domaines Agricoles Communautaires (PRODAC), le Projet de Promotion de l’Emploi pour les Jeunes et les Femmes (PAPEJF), l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (ANPEJ) ; ces projets ont comme fil conducteur la création de plus de 500.000 emplois à l’horizon 2017. Le candidat de la demande sociale est devenu aujourd’hui le Président de la réponse sociale.

• Des-Missions du Président il en ressort qu’il est en train de mettre en place un système performant pour une éducation de qualité pour nos élèves. Dans le même temps, la construction des nouvelles universités de Diamniadio et du Sine Saloum ainsi que les conclusions de la concertation nationale sur l’avenir de l’enseignement du supérieur (CNAES) montrent à suffisance l’ambition du Président Sall d’améliorer et de booster le système universitaire.

Sans compter les autres domaines ou les actions du président sont en train de se matérialiser au grand bénéfice du Sénégal et des Sénégalais car il n’est mu en réalité que par l’amour profond qu’il voue a son peuple et par la volonté inexorable de laisser aux générations présentes et futures un legs extrêmement riche avec comme toile de fond un pays stable politiquement, une économie émergente et une société juste, équitable et qui vit en harmonie dans la paix des cœurs et des esprits.

A Me Wade et à ses alliés ont leur demandera de méditer avec sagesse ces mots de Robert Sabatier qui en parlant du rôle que l’opposition doit avoir dira : « S’opposer n’est rien d’autre que proposer. Une opposition sans proposition n’est qu’un mouvement d’humeur ».

Pour terminer, je crois fondamentalement que le Président Macky SALL, son gouvernement, l’APR et la mouvance présidentielle doivent remercier vivement Abdoulaye et sa clique.

Merci au pape du Sopi car avec ses méprises et leurs bêtises/ Le Président Macky SALL est en train d’avoir une véritable assise, une mainmise et une maitrise. Une assise qui s’accentuera au jour le jour et qui sera d’un confort tel que 2017 sera un énorme boulevard pour un plébiscite sans précédent et historique dans l’histoire politique du Sénégal.

A bon entendeur, salut !

Idrissa Mac DIAKHATE
Spécialiste en communication
Directeur de la communication et du laboratoire de l’Ecole du Parti APR
Cofondateur du journal « LE NOUVEAU REPUBLICAIN »






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image