leral.net | S'informer en temps réel

Abidjan : La déclaration de Wade contre Macky indispose la Présidence ivoirienne

Le journal EnQuête dans sa livraison du jour révèle que la déclaration de Wade n’a pas plu aux autorités ivoiriennes. Ce, d'autant plus que le Président Alassane Ouattara joue au médiateur entre l'ancien chef d'Etat et le Président Macky Sall.


Rédigé par leral.net le Mercredi 18 Décembre 2013 à 09:23 commentaire(s)|

Abidjan : La déclaration de Wade contre Macky indispose la Présidence ivoirienne
"La justice sera dite un jour. Un jour, il sera déclaré innocent, je vous le promets, parce qu'il n'a rien fait. Ce qui lui arrive est d'avoir commis le délit d'être le fils d'un Président en Afrique. C'est un délit, vous savez. Il est prison. Mais il comprend ça très bien, la politique d'injustice, par la force, (...), la prison », a déclaré le l'ancien Président. Une autorité ivoirienne avec laquelle nos confrères affirment s’être entretenus estime, en effet, que l’ancien Président du Sénégal aurait été plus courtois de tenir ces propos ailleurs, par exemple à Paris ou à Dubaï où il se trouvait, pour éviter d’installer un mauvais climat. En tout état de cause, la balle est partie. Et, contrairement aux rumeurs qui circulent, le père de Karim Wade ne vient pas au Sénégal. Après la Côte d’Ivoire, pays que dirige un de ses grands amis Alassane Ouattara, avec qui il partage l’internationale libérale, Me Abdoulaye Wade reprendra l’avion non pas pour se rendre à Versailles, mais pour Dubaï. Il y a établi ses quartiers depuis plusieurs mois.



1.Posté par OUSIN le 18/12/2013 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je pense que cette fois-ci abdoulaye wade est passé complètement à côté. en effet, d'une part, ce n'est pas le moment compte tenu de la procédure judiciaire en cours. d'autre part, ce n'est pas aussi le lieu propice pour tenir de tels propros, ne ce serait que pour ne pas mettre dans une mauvaise posture les autorités ivoiriennes qui lui fait honneur d'animer une conférence.

2.Posté par guerihom le 18/12/2013 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Désolé ce commentaire a été modéré pour non respect de la charte.

3.Posté par Farbarito Senghor le 18/12/2013 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Karim WADE, Ministre des transports, de l'Energie, des Infrastrucutures, de l'Equpement,.....etc il avait le poumon de l'Etat dans ses mains; et il ^pouvait permettre a certains de respirer comme il veut,

Vous avez vous meme insulter les Senegalais en lui attribuant tous ces postes alors que ya d'autres plus compétent que lui....

Vous avez vous meme emprisonné votre propre fils alors ne jouez pas les victimes.

Pourquoi vous avez refusez qu'il soit interroger devant l'Assemblée pour OCI..c'est là d'ou est venu votre erreur et faire voter une loi pour ejecter de force Macky Sall, et lui retirer tous ce qu'il avait comme avantage en tant que membre du gouvernement......

C'est le retour du baton.................
Vous avez bafouiller la dignité humaine de ce pays et la complicité des gens verreux qui ne cherchaient meme pas a avancer le pays, mais leur poche,

Des gens qui ne pouvaient meme pas avoir 0.1% de suffrage dans leur base, c'est grave

4.Posté par MANE Moussa le 18/12/2013 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour des personnes qui croient parler de politique ou observent et analysent l'espace politique Africain et international, la situation du Cameroun doit convaincre la plupart d'entre nous sur le bien fondé de notre lutte pour un Etat démocratique et de droit. Ainsi, qui parmi nous trouve normal que des citoyens Camerounais soient emprisonnés depuis 20 ans, voire 24 ans pour certains? Et d'ailleurs, Messieurs Titus Edzoa comme Michel Thierry Atangana ont déjà purgé 15 ans de prison et à nouveau condamnés pour 20 ans chacun pour les mêmes chefs d'inculpation. Quelle similitude fragrante avec ce qui se passe aujourd'hui au Sénégal , où les mêmes accusations produisent les mêmes effets et méthodes. Ainsi, on prend en haleine les populations dans un maelstrom fait de patience, de peur, de doute ambivalent, d'espoir et d'oubli dans l'esprit de ceux qui viennent de naître; car 15 ans, 20 ans et 24 ans de prison, ce n'est pas que rien pour un supposé détournements. Qui sont ces accusés et tant d'autres qui croupissent dans les geôles Camerounais? M. Titus Edzoa est ex-Secrétaire de la présidence de la république Camerounaise et M. Michel Atangana, un employé de l'entreprise Jean Lefebvre. M. Titus Edzoa a démissionné en 1997 du Secrétariat de la présidence Camerounaise et s'est porté candidat à la présidence; ainsi, M. Michel Atangana devrait être son directeur de campagne. Il a suffi de quelques jours pour que ces deux personnes soient arrêtées et emprisonnées pour faits de détournement de deniers publics. M. Michel Atangana a toujours nié vouloir devenir le directeur de campagne de M. Titus et tous deux nient les détournements. Bien que des irrégularités soient observées au niveau de la procédure d'inculpation, rien n'y est fait, des magistrats exécutant les ordres de Paul BIYA continuent par peur de représailles à maintenir ces otages en prison. Quels droit et "esprit" de justice permettent de maintenir quelqu'un en prison pour 20 ans, 35 ans pour une simple accusation de détournements dont on est pas exempt soi-même. Qui de nous prétend que BIYA comme Macky est l'homme le plus propre par rapport à la corruption et l'enrichissement supposé illicite? Alors, nous ne devrons pas admettre que le droit cède le pas au cynisme pervers et dans lequel l'acteur ou donneur d'ordre fait semblant de laisser la "justice" suivre son cours. En effet, même au temps des pendaisons ou des guillotines, il y a et existe toujours un grand criminel capable de trancher la gorge d'un condamné ou actionner la guillotine ou injecter le produit mortel pour enlever la vie à un condamné. Et ce monsieur qui commet cet acte ignoble croit le faire au nom de l'éthique, du droit, de la morale, de l'esprit de justice et même au nom du bon Dieu. Dès lors, ce crime n'empêchera pas notre supposé exécuteur de la "justice" à s'asseoir devant sa femme et ses enfants pour les chérir et les entourer "d'affections" sans pour autant oser leur avouer son métier criminel. Non, je ne veux pas que notre pays, notre cher Sénégal ressemble à ce Cameroun de Paul BIYA qui se croit démocrate avec des scores d'élections présidentielles de 77.99% (6 fois reconduit avec un mandat de 7 ans chacun) comme au BURKINA Fasso. J'aimerais bien qu'à la place des injures, que les intervenants m'opposent des arguments, des analyses et des preuves de leurs accusations ou de leurs contestations de mes propos. De 1960 à 1974, le Sénégal n'a connu qu'un parti unique reconnu et qui est celui des gouvernements. Ainsi, les autres partis non reconnus restaient dans la clandestinité avec les risques de guérillas menées par certains qui sont en ce moment au pouvoir tel que DANSOKHO; il a fallu l'intelligence de Maître Abdoulaye WADE pour que le Président SENGHOR reconnaisse l'existence du multipartisme, en l'occurrence celle du PDS. Malgré les embuches du pouvoir en place, Maître Abdoulaye WADE a évité de tout temps une guerre civile même lorsque l'on lui refuse la victoire des élections présidentielles. Pour mieux diviser et régner, le Président DIOUF a autorisé le multipartisme intégral qui entraine au Sénégal, la reconnaissance de centaine de partis politiques pour gêner le PDS. Avec la patience d'un homme d'Etat, Maître Abdoulaye resta dans l'opposition légale jusqu'à sa victoire de 2000 en coalition avec certains partis politiques. Après quelques moments de gouvernance commune, il estima qu'une gouvernance ne peut se prévaloir de deus ou plusieurs exécutifs pour mener à bien un programme de gouvernement. Il se sépara alors des alliés encombrants tels que les NIASSE et DANSOKHO. Dès lors, il rassura les investisseurs tout en mettant des mécanismes osés d'affirmation d'une politique libérale de démocratie sociale, empreinte d'un brin de nationalisme. Il libéralisa des médias qui va de la multiplication des radios, des télévisions, des journaux jusqu'à l'organisation et la transparence dans les élections. Qui dit mieux en Afrique et même dans certains états Occidentaux? Personne, évidemment. Il se lança dans la création d'infrastructures qu'aucun gouvernement Sénégalais et je dirai même Africain n'a osé entreprendre. Il a défié toutes les recommandations du FMI, de la Banque Mondiale qui ne cadrent pas avec sa vision politique de développement des pays Africains. Alors, on en veut à cet homme iconoclaste qui connait leur manège de recommandations qu'ils ne s'appliquent pas. Etant donné qu'il s'est toujours montré démocratique dans la chair, l'âme, la démarche et l'action; il ne reste plus à ses détracteurs qu'à utiliser les services de jeunes "drogués" comme dirait le frère de Macky SALL, des supposées sociétés civiles de droit de l'homme qui logent en ce moment au palais, des pseudos- intellectuels pamphlétistes (Latif et Jules DIOP), des opposants aigris, précédemment alliés encombrants socialo-communistes et le grand capital international (BOLLORE et cie) à qui, il a dit non et non. Il ne reste à ces pseudos- opposants "intègres" qu'à inventer un plan diabolique de dénigrement à l'échelle planétaire, même au prix du sang que le Président WADE a toujours refusé. On l'accusa de despotisme, de népotisme pour quelqu'un qui a consacré toute sa vie à instaurer une démocratie digne de ce nom en Afrique. La stratégie médiatique aidant, ils créèrent de toute pièce des pôles de concentration de la haine qu'ils lancèrent aux populations comme des orties qui doivent les indisposer à défendre le bilan du Président WADE. Le Président WADE n'a pas perdu le pouvoir à cause de son bilan économique qui est visible, concret, palpable et incontestable mais seulement par le slogan, "WADE veut se faire remplacer par son fils", "WADE a volé ou bradé l'argent du peuple" et même après son départ; c'est "WADE a volé les tableaux du palais", "Mme WADE a emporté les casseroles du palais", "WADE a volé 650 véhicules". Franchement, il faut vraiment être un simple d'esprit d'esprit et un esprit simple pour avaler toutes ces couleuvres! Et comme il fallait maintenir cette pression médiatico-financière, il a fallu prendre en otage quelques caciques de l'ancien régime et le premier d'entre eux, M. Karim WADE. De ce fait, cette traque de supposés "biens mal acquis" restera d'actualité lorsque l'on n'arrivera pas à honorer les promesses électorales de mars 2012. Leur échec économique se caractérisant par la création de petits emplois comme ceux des veilleurs de nuit, des gardiens d'immeubles, d'agents de sécurité pour les quartiers et le port de Dakar réservés aux bacheliers et titulaires de master, que personne, même un fou ne peut opposer aux réalisations du Président WADE. Enfin, nulle ne peut nier la tromperie, la supercherie de ceux qui veulent prendre le pouvoir par tous les moyens avec un seul mot d'ordre, "tout sauf WADE"en ayant mutualisé les méthodes et les armes qui les obligent à maintenir leur coalition en ce moment, sinon, ce serait le grand déballage entre "amis". Il faudrait être unis et solidaires au prix du mensonge pour exister et demeurer au pouvoir. Le semblant de justice aidant à la Camerounaise, ils doivent savoir que le Sénégal n'est pas encore le Cameroun que nous ne méprisons nullement pas mais le Président WADE, en passant par SENGHOR et DIOUF laissé une démocratie que personne ne peut torpiller indéfiment sans se faire rappeler à l'odre ou subir une contestation monstre qui secouera la république. En lieu et place des injures, postez des arguments et analyses qui vous honorent et vous rendent crédibles au regard des internautes qui nous lisent. Vive le Sénégal, vive la démocratie, vive l'Etat de droit et vive le Président WADE à qui nous devons reconnaissance et respect.

5.Posté par kaw cisko le 18/12/2013 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis désolé pour vous farbarito. Son Excellence M. Abdou Diouf avait dit récemment qu'un sénégalais s'est vu attribué des ministères costauds plus importants que celui de Karim.Ceci n'est qu'un faux prétexte. je cite Nelson Mandela : « Un homme qui prive un autre homme de sa liberté est prisonnier de la haine, des préjugés et de l'étroitesse d'esprit. » cf Un long chemin vers la liberté, 1994.
Quel est ce pere de famille, fut-il empereur ou président ne prendrait pas la défense de son fils??? il faut être un parent irresponsable pour ne pas assister son enfant qui, de tous les hommes politiques du Sénégal, de l'independance a nos jours, est le seul accusé d'avoir détourné 800 milliards du Sénégal.
1. Qu'en est-il du bateau de pétrole octroyé a l'Etat du sénégal et des passeports diplomatiques attribués aux chinois détourné par une autorité de l'Assemblée Nationale??? a quel prix???
2. Qu'en est-il des licences de peches vendus aux étrangers a des milliards par un ministre d'Etat aupres du Sénégal???
3. Qu'en est-il des 7milliards taiwanais et des logements du pcrpe????
Me Wade et son fils sont accusés de tous les maux et sont pour certains la cause de cette situation que nous vivons.il faut etre de mauvaise foi pour le dire si on sait qu'en 2000, le sénégal n'avait pas connu ces réalisations a grand echelle.

6.Posté par dakar le 18/12/2013 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci beaucoup poste 5

7.Posté par Bilaal le 18/12/2013 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maître Wade, vous avez fait votre temps. Les Sénégalais vous remercient de votre contribution à l'instauration de la démocratie dans le pays. Vous avez également beaucoup réalisé pendant votre magistère même si elle est pleine de manquements et de dérives. Mais de grâce, n'essayez de troubler le pays à cause de votre fils qui est entre les mains de la justice. Vous avez toutes les chances de le rejoindre à Rebeuss malgré votre âge et d'y terminer votre vie si vous essayer de bloquer la marche du pays. Vous aurez dû faire comme Senghor et Diouf. Eux, leurs progénitures ou leurs parents n'ont pas de problèmes parce qu'ils sont fils ou parentés à un ancien président. Vous ferez mieux d'aller vous reposer à Paris et d'y attendre la fin de vos jours. Je pense que la communauté mouride dont vous vous réclamez, n'acceptera jamais d'être mêlée à vos projets diaboliques. Ce n'est pas la voie de Serigne Touba et de tous ses khalifes. Vous avez servi le Sénégal, mais vous êtes entrain de tout remettre en cause..

8.Posté par Ringo le 18/12/2013 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

maitre WADE arrêtez de distraire le monde.Pensez vous que tous les autres sénégalais en prison ont fait quelque chose et seul votre fils est innocent. Ridicule comme raisonnement et comme il n'avait rien fait pourquoi aviez vous refusé qu'il réponde à l'assemblée présidée par Macky SALL et comme dieu est là pour le peuple sénégalais aujourd'hui votre fils a détourné des deniers de notre cher sunugal il va croupir en prison même si par ailleurs vous ouvriez votre cabinet à la HAIE ou même au siège de NATIONS UNIES. la loi c'est la loi et s'exercera dans toute sa plénitude inchallah.

9.Posté par BENAWAAY le 18/12/2013 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TEL PÈRE,TEL FILS.
VOLEUR FILS DE VOLEUR ET DE VOLEUSE.

10.Posté par ramdam le 18/12/2013 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

GUORGUI DELOUSSIL AK JAAM
GUA LERAL AFFER BI REK
REWMI DJEMKANAM BA 2017

GORGUI DOSSEN MORROM

11.Posté par Fleurdelys le 18/12/2013 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous n'êtes que des menteurs, j'habite Côte-d'ivoire et ici ivoiriens comme senegalais adorons le Vieux Wade. Arretez de mentir . Ischhhhh

12.Posté par arnold le 18/12/2013 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'affaire-là, ça commence à être claire dé! après le topo "Les comptes n'appartiennent pas à Karim", C'est le topo "L'argent trouvé dans les comptes au nom de Karim n'appartient pas à Karim, mais c'est mon argent et je vais le récupérer!" Et moi qui croyait que la CREI n'avait rien trouvé?
Gorgui daal..., hum!

13.Posté par malijet le 18/12/2013 15:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vous rejoint , poste 5.

14.Posté par Samba le 18/12/2013 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’irresponsabilité des déclarations de Me Abdoulaye Wade révèle son mépris des principes généraux d’organisation et de fonctionnement des institutions républicaines. Aussi, les procès radiotélévisés, constatés dans le jugement des génocidaires, peuvent effectivement être appliqués à M. Karim Meïssa Wade, le plus grand voleur dans l’histoire politique du Sénégal après M. Idrissa Seck, le multi-milliardaire spontané. Le cumul des montants qu’ils ont soustraits au Trésor public sénégalais financerait le Programme triennal d’investissements publics (2013-2015) de l’ordre de 3090 milliards Fcfa. Me Abdoulaye Wade s'est efforcé de passer pour un responsable d'une haute dimension intellectuelle mais sa nature le fixe finalement à l'épicentre du vulgaire et du barbarisme propre aux pilleurs de tombe de la vallée des rois en Egypte. Il est incapable de s'investir pour la postérité et de se hisser à la dimension de SEM le Président Nelson Mandela.

15.Posté par Oumar le 19/12/2013 07:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Parfait, t'à tous dit Samba.





Hebergeur d'image





Hebergeur d'image