leral.net | S'informer en temps réel

Abo Sall, expert financier : «Il y a une certaine forme d’opacité qu’il faudrait démêler»

L’évasion fiscale révélée par les «Panama papers» et dont sont impliqués des Sénégalais continue de défrayer la chronique dans notre pays. En effet, Serigne Abo Sall, qui a réagi à cette affaire dans l’émission «remue-ménage» de la Rfm, est d’avis que le manque à gagner de 60 milliards est très énorme pour notre économie.


Rédigé par leral.net le Dimanche 10 Avril 2016 à 19:57 | | 4 commentaire(s)|

Abo Sall, expert financier : «Il y a une certaine forme d’opacité qu’il faudrait démêler»
«Mais, je ne suis pas sûr qu’on puisse le chiffrer. Je suis convaincu qu’il est en deçà des réelles sommes qui sont engagées dans ce jeu. C’est hallucinant. Ce dont on parle, aujourd’hui, ce n’est pas seulement il y a un manque à gagner pour le fisc. Il y a aussi un manque de générosité», lance M. Sall.

Qui s’offusque de constater qu’«il y a une certaine forme d’opacité qu’il faudrait évidemment démêler et cela prend du temps». Parce que, souligne l’expert financier, «c’est des riches qui ne veulent pas payer des impôts et qui ont le consentement littéral de leur peuple qui paient quand même une certaine dette publique. Les impôts servent à construire des hôpitaux, des routes. Ne pas payer d’impôt dans son pays n’est pas juste».

Commentant toujours cette affaire des sociétés offshores, il estime qu’il y a quelque part «une hypocrisie» internationale. «Hollande, dans ses promesses de campagne, a pu dire que je ne tolèrerai pas les entreprises françaises à aller dans des paradis fiscaux. Ce n’est pas très facile, parce que c’est quand même le système est aussi au cœur de l’Europe : Angleterre, Suisse et le Luxembourg sont des paradis fiscaux. Et, chaque fois qu’il y a eu un scandale, il y a une sorte de régulation qui est imposée».

Azactu.net






Hebergeur d'image