leral.net | S'informer en temps réel

Abou Abel Thiam : "Il n'était pas souhaitable que Me Sall soit arrêté..."

En dehors du délit d'offense au chef de l'Etat, tant décrié, Me El Hadji Amadou Sall est aussi poursuivi pour appel à l'insurrection. D'autres responsables du Pds, soupçonnés de fomenter des actes subversifs, ont également été appréhendés. Mais, leurs frères libéraux crient à l'acharnement et au musellement d'adversaires politiques. Pour le camp du pouvoir, mieux vaut prévenir que guérir car, si jamais il arrive quelque chose, on reprocherait au pouvoir de n'avoir rien fait pour éviter les dérives. Et, Abou Abel Thiam l'a clairement fait savoir dans un entretien qu'il a accordé à Libération du jour.


Rédigé par leral.net le Vendredi 20 Mars 2015 à 12:38 | | 7 commentaire(s)|

Abou Abel Thiam : "Il n'était pas souhaitable que Me Sall soit arrêté..."
A la question de nos confrères lui demandant si la série d'arrestations à laquelle on assiste ne brouille pas l'image du Sénégal, l'ancien porte-parole du Président Macky Sall rétorque : "Au contraire, c'est le mutisme de l'Etat ou son aphonie qui aurait soulevé des inquiétudes. Avec ce que les mis en cause ont commis, il serait inadmissible que l'Etat ne se manifeste pas. Je ne parle pas du fond du dossier, mais pour ce qui le concerne, les propos qu'on a entendus d'un avocat, auxiliaire de la justice, ancien Garde des Sceaux, sont inacceptables et ne sauraient rester impunis. Le régime de Macky Sall ne tire aucun gain politique à son arrestation, au contraire, il n'était pas souhaitable qu'il soit arrêté, parce que cela crée un raccourci facile et fallacieux qui consiste à crier à l'arrestation de l'avocat de Karim Wade ! Mais, l'Etat ne peut laisser passer impunément des déclarations d'une telle gravité. De même qu'on ne comprendrait pas que des gens avouent et assument des actes de vandalisme graves, comme on l'a entendu de l'incendie volontaire à Touba, sans que l'Etat ne réagisse, force doit de toute façon rester à la loi". Et Abou Abel Thiam d'enchaîner pour évoquer les propos regrettables du pape du Sopi : "Si tout le monde avait le même souci de l'image de notre pays, il s'en trouverait pour convaincre l'ancien président de la République d'arrêter de se donner en spectacle. Personnellement, j'ai eu plus de mal pour Wade que pour Macky Sall lorsque j'ai entendu ses funestes déclarations récentes. Les ennemis de Wade auraient payé cher pour l'entendre faire de telles déclarations, tellement elles sont désastreuses pour lui-même, mais hélas, pour notre pays aussi, compte tenu de ce qu'il représente".






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image