leral.net | S'informer en temps réel

Abou Abel Thiam: «Nous devons nécessairement redoubler d’efforts pour réélire le Président en 2019. »


Rédigé par leral.net le Lundi 7 Août 2017 à 14:05 | | 0 commentaire(s)|


Dans un entretien accordé au quotidien "Le Témoin", Abou Abel Thiam, président du collège de l’Autorité de Régulation des Télévisions et Postes (Artp), se prononce sur la victoire de la coalition BBY, et pense que bien qu’elle ait gagné 42 des 45 départements du pays, elle ne doit pas dormir sur ses lauriers. Interpellé sur ses ambitions au niveau de sa commune de Tivaouane Diacksao, il dit que quel que soit son statut, il sera toujours disponible pour cette commune.

«C’est l’occasion de remercier toutes les populations de Tivaouane Diacksao d’avoir répondu à mon appel. Lors du référendum déjà, la commune a voté « oui », cette fois-ci aussi, elle a répondu favorablement à la volonté de donner une majorité parlementaire au président Macky Sall », lâche d’emblée, Abou Abel Thiam. Ce dernier ajoute qu’après une forte mobilisation des populations et des proches, c’est normal qu’ils répondent, vu qu’il a grandi ici et qu’il connaît tout le monde.

En répondant à la question de savoir si cette victoire ne serait pas un tremplin qui lui permettra d’atterrir à la tête de la commune, le président du collège de l’Artp signale que ce n’est pas à l’ordre du jour et qu’il n’est pas un politicien dans l’âme, mais à force d’accompagner le Président de la République, il est devenu un homme politique.

Selon Abou, la prochaine étape c’est de réélire le Président en 2019, au premier tour, mais pas de chercher un poste électif. « Nous devons nécessairement redoubler d’efforts pour réélire le Président en 2019 (…) Je n’ai pas de projet spécifique pour la commune, je suis à sa disposition, politique ou pas, je me dois d’être disponible pour la localité qui m’a vu grandir», dira le responsable politique.

Il affirme que beaucoup de familles ont dû migrer à cause des eaux pluviales qui ont envahi leurs maisons, et qu’aujourd’hui, ces familles bénéficient de bourses familiales et de la Couverture maladie universelle.

Se prononçant sur les résultats, Abou Abel Thiam estime qu’une victoire avec un pourcentage de moins de 50%, ne réduit en rien son effectivité. « Nul ne peut empêcher de constater que BBY ait gagné 42 départements sur 45, qu’elle ait remporté la capitale et qu’elle dispose d’une majorité à l’Assemblée » fustige-t-il.

Selon lui, le fait que le Premier Ministre ait bravement et méthodiquement, conduit BBY à la victoire et défendu le bilan du Président, ne l’altère en rien. Il s’est juste chargé d’expliquer aux Sénégalais que les réalisations sont celles du gouvernement sous l’inspiration de Macky Sall. « Le message des Sénégalais consiste à nous faire savoir que ce que nous faisons est bien, mais qu’ils demandent mieux », conclut le président du collège de l’Artp.


Mouhammadou. L. Ndiaye (stagiaire)








Hebergeur d'image