leral.net | S'informer en temps réel

Abus de confiance : Le boutiquier fait "disparaître" les 5 millions FCfa de son ami et simule un vol

Le tribunal des flagrants délits de Dakar a condamné, hier, à un an de prison ferme, le boutiquier, Mouhamed Bâ, poursuivi pour abus de confiance portant sur la somme de 6 millions de FCfa. Le prévenu doit, en plus de cette condamnation, payer la somme de 6 millions de dommages et intérêts au plaignant.


Rédigé par leral.net le Mardi 10 Mai 2016 à 12:01 | | 0 commentaire(s)|

Abus de confiance : Le boutiquier fait "disparaître" les 5 millions FCfa de son ami et simule un vol
Faisant la genèse des faits, le plaignant Alassane Bâ raconte que le mois dernier, il avait confié la somme de 5 millions à Mouhamed Bâ, lequel travaille dans une boutique située à « Jaxaay» et appartenant au sieur Chérif Diallo. Tout est parti, selon ses explications, lorsqu'il a voulu se rendre au Lac Rose en compagnie de son ami, Mor Diouf. Sa voiture étant tombée en panne, il décide de lui confier l'argent car estimant déraisonnable de prendre les cars de transport en commun avec une telle somme. Alassane Bâ précise que le décompte a été fait en présence de Mor Diouf et de Mouhamed Bâ. Et qu'il a convenu qu’il allait récupérer l’argent à son retour du Lac Rose. Seulement, sur la route qui mène vers le Lac Rose, son ami Mor Diouf lui a suggéré de retourner prendre l’argent car Mouhamed Bâ ne lui inspirait pas confiance.

A la barre, Alassane Bâ notera que c’est à cause des avertissements de son ami qu’ils n’ont pas duré au Lac Rose. Aussitôt rentré, ils bifurquent à la boutique du coin pour récupérer l’argent. Surprise ! Mouhamed Bâ n’était pas sur les lieux. A la place, ils trouveront Amadou Aliou Diallo, jeune frère de Chérif, le propriétaire de la boutique. Celui-ci leur dira que Mouhamed Bâ était parti assister à une cérémonie familiale avant de leur donner son numéro de téléphone. Après plusieurs appels infructueux, le prévenu bipe sur le numéro de Mor Diouf quelques heures après. Celui-ci rappelle et le prévenu au bout du fil indique qu’il sera de retour vers 19 heures. Mais, c'est finalement aux environs de 21 heures qu'il se pointe devant eux. Une fois à la boutique, il ira directement dans la chambre où il dit avoir gardé l'argent avant de revenir quelques instants pour dire qu'il n'a rien trouvé. Interrogé à son tour, Mouhamed Bâ est revenu sur ses déclarations antérieures lesquelles avaient indexé Cherif Diallo pour finalement accuser le plaignant. Mais, il a été chargé par son frère Mamadou Aliou Diallo qui déclare qu'il serait parti de la boutique quelques minutes après le départ d’Alassane Bâ et de son ami Mor Diouf.

Dans son réquisitoire, le procureur a indiqué que l’imputabilité en ce qui concerne Chérif Diallo pose problème et a requis la relaxe. Par contre pour Mouhamed Bâ, le parquetier a affirmé que les faits ne souffrent d’aucun doute et a demandé sa condamnation à une peine d'emprisonnement d'un an ferme. Il a été suivi par le tribunal, malgré les sollicitations de la défense des prévenus des fins de la poursuite.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image