leral.net | S'informer en temps réel

Abus de confiance : Le comptable et l’agent de facturation détournent près de 130 millions à la société SOCOPA

La société SOCOPA a attrait deux de ses employés à la barre du Tribunal des flagrants délits de Dakar. Le patron de la société, Mamadou Dia, reproche à son agent comptable Moustapha Ndiaye et son agent de facturation Baye Mactar Sylle d’avoir usé de faux pour détourner près de 130 millions de francs Cfa.


Rédigé par leral.net le Jeudi 26 Mai 2016 à 12:19 | | 0 commentaire(s)|

Les agents comptable et de facturation Moustapha Ndiaye et Baye Mactar Sylle tous deux employés à la société SOCOPA se sont présentés devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Ils sont poursuivis par leur désormais ex-employeur Mamadou Dia pour détournement de 129 millions.

Tout a commencé le jour où le boss a décidé de jeter un coup d’œil sur le travail de ses employés. Et comme par hasard, il découvre une facture d’un de ses fidèles clients qui paye toujours cash. Mais cette fois, il est mentionné sur la facture que le client a pris de la marchandise à crédit. Décidé d’en savoir un peu plus, le boss appelle son client qui lui déclare que comme il a toujours fait depuis qu’ils collaborent, il a payé cash cette fois aussi.

Ainsi, le sieur Dia patron de la société SOCOPA a décidé de faire recours à l’expertise d’un expert-comptable pour savoir ce qui se passait réellement au sien de son entreprise. Le rapport de l’expert va montrer effectivement qu’il y a eu détournement de fonds. Mieux l’expertise dira que le préjudice est estimé au moins à 129 millions.

Sans attendre, le chef d’entreprise décide de porter plainte. L’enquête ouverte permettra de remonter jusqu’à deux de ses agents : les sieurs Baye Mactar Sylle agent de facturation et Mamadou Ndiaye agent comptable. Présentés aujourd’hui aux juges du tribunal des flagrants délits de Dakar, les deux hommes qui avaient reconnu les faits au moment de l’enquête, ont tenté de donner une nouvelle version.

Les avocats de la partie civile ont, lors de leurs plaidoiries, demandé au tribunal de condamner les sieurs Ndiaye et Sylle pour les délits de faux et usage de faux en écriture de commerce et d’abus de confiance. Pour la réparation, ils ont demandé 250 millions.

Le procureur de la République non plus n’a pas été tendre avec les prévenus. En effet, selon le maître des poursuites les délits pour lesquels Sylle et Ndiaye sont poursuivis ne souffrent d’aucune ambiguïté. Pour la répression, il a demandé au tribunal de les condamner à un an de prison.

Les avocats de la défense quant à eux se sont offusqués de la somme demandée par la partie civile. Ils ont aussi contesté le rapport d’expertise disant que l’expert-comptable qui l’a produit a été engagé par la partie civile elle-même. Délibéré demain.

Sidy Djimby NDAO (Jotay.net)






Hebergeur d'image