leral.net | S'informer en temps réel

Accès à l'internet haut débit: Le Sénégal traîne toujours

LERAL.NET Un atelier de restitution portant sur une étude commanditée par Google et réalisée par le cabinet Indépendant Balancing Act, s'est tenu ce matin dans un hôtel de la place. Il avait pour thème "Comment démocratiser l'Internet haut débit au Sénégal avec plus de concurrence, des meilleures infrastructures et des prix accessibles à une plus grande partie de la population ?"


Rédigé par leral.net le Jeudi 11 Octobre 2012 à 23:00 | | 0 commentaire(s)|

Accès à l'internet haut débit: Le Sénégal traîne toujours
Selon une étude menée à la fin des années 90, le Sénégal était déjà considéré par la plupart des observateurs comme l'un des pays d’Afrique les plus prometteurs dans l’adoption et le développement d’internet et des TIC. Plus d’une décennie plus tard, force est de constater que ce secteur n’a pas connu l’essor attendu et que le Sénégal n’a pas progressé autant que d’autre pays africains.

Tidiane Dème, responsable de Google en Afrique francophone révèle: "La situation de l'internet haut débit se résume à un paradoxe du potentiel sénégalais dont on parle depuis longtemps. J'ai cité un rapport de l'USAID de 1998 qui a cité le Sénégal comme le pays le plus avantagé en Afrique. Quinze ans plus tard, on constate qu'on parle encore de ce potentiel sans faire de succès dans sa réalisation et que les autres pays africains ont pris le leadership dans le domaine de l'internet."

Aussi l'atelier s'est intéressé à la question de l'accès à Internet, les aspects concurrentiels et réglementaires."Nous avons dégagé un certain nombre d'axes de réflexions. La première, c'est comment faire pour que le Sénégal se dote d'une stratégie d'accès à l'internet haut débit. Cela doit être une forte concertation entre le gouvernement et les acteurs de ce secteur. Le deuxième aspect se situe sur ce qu'on appelle le blocage. Dans le capital africain, vous pouvez trouver des offres d’intérêts très diversifiées pour le wifi et le wimax, une innovation qui amène la concurrence et qui fait baisser les prix. Mais cela n'existe pas au Sénégal car n'ayant pas de fournisseurs de ce genre. Le troisième aspect, c'est l'arrivée de très grandes bandes passantes dans les câbles sous-marins en Afrique et qui interpelle le Sénégal car le Kénya qui a bénéficié tout récemment d'un câble sous-marin consomme 25 fois plus de bandes passantes que le Sénégal", dit M. Dème.





En effet depuis plus d'une décennie, le Sénégal était reconnu comme le seul pays en Afrique qui a un potentiel est devenu une problématique depuis ces dernières années. Et cela a fait préconise plus de concurrence et de meilleures Infrastructures pour la démocratisation de l’Internet Haut débit au Sénégal.






Hebergeur d'image