leral.net | S'informer en temps réel

Accord constitutif de la Plateforme : Front pour la défense du Sénégal/Mànkoo Wattu Senegaal est né


Rédigé par leral.net le Vendredi 2 Septembre 2016 à 08:51 | | 0 commentaire(s)|

Accord constitutif de la Plateforme :  Front pour la défense du Sénégal/Mànkoo Wattu Senegaal est né
Contre la dictature à visage découvert qui s’installe dans notre pays et pour la restauration des libertés ;
Contre l’asservissement par l’exécutif de tous les pouvoirs, notamment législatif et judiciaire, et pour l’approfondissement et la consolidation de la démocratie ;
Contre les tentatives de division des Sénégalais et pour la sauvegarde de l’unité nationale ;
Contre la gestion patrimoniale et familiale des richesses du pays et pour leur mise en valeur au service exclusif du peuple sénégalais ;
Contre la corruption généralisée et pour la défense des valeurs ;

Nous soussignés, partis politiques, mouvements citoyens, syndicats et personnalités indépendantes,
Soucieux d’établir les règles nécessaires à la crédibilité de toute compétition économique ou politique, et d’en garantir le respect ;
Conscients que la dégradation accélérée de la situation économique et sociale du pays et les graves menaces pesant sur son système démocratique exigent une nouvelle approche pour toutes les forces démocratiques et citoyennes ;
Préoccupés par le pillage – au bénéfice de quelques personnes - des ressources publiques (mines, pétrole, gaz, foncier, etc.) mené à grande échelle et au grand jour au sommet de l’Etat ;
Indignés par la corruption et les détournements qui ne se couvrent même plus du manteau de la décence ;
Conscients de la volonté farouche du pouvoir de réprimer tout discours d’alerte sur ses pratiques prédatrices ;
Conscients que cette gouvernance calamiteuse se trouve à la base des crises qui frappent tous les secteurs d’activité du pays ;

Décidons d’engager toutes nos forces pour la réalisation des objectifs suivants :
Le respect des libertés publiques garanties par la Constitution, notamment le droit de manifester et d’égal accès aux medias du service public;
Le retour à un processus électoral crédible, fiable, et consensuel ;
L’arrêt du pillage des ressources du pays, la fin immédiate de la persécution des lanceurs d’alerte et l’instauration de la transparence dans la gestion des affaires publiques.

Citoyens et patriotes, résidents ou membres de la diaspora, tous debout pour l’avènement d’un Sénégal véritablement démocratique !
Fait à Dakar le 1er septembre 2016






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image