leral.net | S'informer en temps réel

Accord entre le gouvernement et les syndicats : Les termes du protocole

L’accord entre le gouvernement du Sénégal et les syndicats d'enseignants, consigné dans un procès-verbal, ressemble à bien des égards à un mémoire. Sur plusieurs questions, des engagements ont été pris et leur effectivités bien datés.


Rédigé par leral.net le Samedi 2 Mai 2015 à 10:03 | | 3 commentaire(s)|

Accord entre le gouvernement et les syndicats : Les termes du protocole
Le gouvernement du Sénégal a signé, jeudi dernier, un accord avec les syndicats. Sur la question de la validation aux 2/3 des années de validation et de volontariat, de vacation et de contractualisation, le dépôt des dossiers débute le 15 mai, après une réunion du comité ad hoc le 5 mai. A l’issu de la rencontre, la commission déterminera la composition du dossier et les procédures de dépôts. « Le comité Ad Hoc se réunira sans délai pour étudier le niveau, les modalités et les conditions de prise en charge de la revendication relative au paiement du rappel, en tenant compte de sa soutenabilité par les finances publiques. Il rendra ses conclusions au plus tard le 30 juin 2015 », mentionne le document.

Pour ce qui est des lenteurs administratives constatées, des mesures sont arrêtées pour la prise en charge diligente des actes de Fonction Publique. En plus, un dispositif au ministère de l’Economie et des Finances pour le chargement de tous les actes issus de l’opération coup de poing. « Le ministre de l’Economies et des Finances et du Plan procédera au paiement du reliquat des rappels d’intégration d’un montant d’un milliard six cents millions de francs Cfa entre le 29 mai et le 31 juillet 2015 », s’engage le gouvernement.

Évoquant la formation, le gouvernement s’engage à former 21 678 instituteurs-adjoints entre août et septembre 2015, à partir d’une situation de référence établie par le ministère de l’Education nationale. Par ailleurs, l’Etat du Sénégal a promis de mettre la main à la poche pour faire une rallonge si une fois les 200 millions de francs Cfa ne suffisent pas et la formation se fera dans les lycées si les centres de formations régionaux ne sont pas disponibles.

Pour ce qui est des diplômes spéciaux, la commission ad hoc devait se réunir pour la première fois le 15 avril dernier (sauf s’il y a erreur sur le document). Ses conclusions sont attendues un mois plus tard et seront partagées avec les syndicats d’enseignants. Ces derniers souhaitent que la formation débute le 15 juillet prochain. Le gouvernement a promis de prendre les dispositions nécessaires pour que cette formation ait lieu durant cette année scolaire en cours.

Sur l’habitat social, la commission sera convoquée le 15 mai pour travailler sur la question. Les différentes Zac sont identifiées. Pour celle de Kounoune, le titre foncier est déjà établi. Les bénéficiaires peuvent aller signer leur bail au bureau des domaines de Rufisque. « Le gouvernement réunira la Sones et la Senelec au plus tard le 15 mai pour rendre l’alimentation en eau et en électricité effective. Pour les autres Zac, les 800 millions seront inscrits à la prochaine loi de finance rectificative. Quant aux Zac de Ziguinchor et Lac Rose, elle demande une enveloppe estimative entre 2 milliard de francs Cfa, et cet argent sera programmé.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image