leral.net | S'informer en temps réel

Accrochage entre pêcheurs guinéens et sénégalais au port de pêche artisanale de Bonfi : ce qui s’est réellement passé

Un incident qui a éclaté au débarcadère de Bonfi, dans la commune de Matam, et qui aurait pu être évitée si les pêcheurs Guinéens et Sénégalais s’étaient souvenus des liens traditionnels qui unissent les deux pays, a coûté la vie à une personne.


Rédigé par leral.net le Lundi 31 Janvier 2011 à 20:53 | | 0 commentaire(s)|

Accrochage entre pêcheurs guinéens et sénégalais au port de pêche artisanale de Bonfi : ce qui s’est réellement passé
Les informations dont nous disposons soutiennent que tout a commencé le 14 janvier. Ce jour, les pêcheurs Guinéens, tenant compte de l’étroitesse de ce port artisanal, demandent à leurs homologues Sénégalais de remplacer leurs pirogues généralement grandes par des petites. Ces derniers opposent une fin de non recevoir à la proposition. Et les Guinéens décident d’utiliser la force pour débarrasser les lieux des grandes pirogues gênantes. La tension monte.
N’Dongo Bangoura, celui que plusieurs sources font passer pour un des doyens des pêcheurs Guinéens décide de jouer la médiation entre les deux communautés.
Dans la foulée, des échauffourées éclatent. M.Bangoura, 58 ans, marié et père de 15 enfants, qui s’est porté volontaire pour ramener les deux parties à la raison, prend un violent coup de gent sur la tête. Il est transporté d’urgence au Centre Hospitalo-universitaire de Donka. Avec plus de malchance, il succombe à ses blessures, le 23 janvier.
Informés de la triste nouvelle, les pêcheurs Guinéens décident de venger la mort de leur doyen. Mais le pire sera évité de justesse grâce à l’implication des autorités politiques des deux pays.
Une imposante délégation gouvernementale conduite par le Premier ministre, Mohamed Saïd Fofana et composée du ministre d’Etat chargé de la Sécurité, le général Mamadouba Toto Camara, le ministre de la Pêche et de l’Aquaculture, Elhadj Moussa Condé, s’est rendue sur les lieux.
Le responsable chargé de sécurité au port de Bonfi et ses collaborateurs sont limogés. Ils sont remplacés par de nouvelles personnes.
Toujours selon nos informations, une délégation dirigée par le ministre guinéen de la Pêche, Elhadj Moussa Condé et composée de l’Ambassadrice du Sénégal à Conakry, son excellence, Bathoura Khane, s’est rendue dans la famille de la victime. « Une enveloppe financière de 6 millions dont 5 au nom de la Guinée a été remise à la famille », nous dit-on.
Les autorités des deux pays respectifs ont invité les deux communautés à vivre en harmonie et à préserver les relations de bon voisinage.
Rappelons que le ministre de la Pêche et de l’Aquaculture, Elhadj Moussa Condé s’est fixé pour objectif, l’approvisionnement du marché en produits de pêche. A ce titre, un partenariat est déjà annoncé avec une société chinoise en vue d’en finir avec la rareté du poisson sur nos marchés.
Le gouvernement s’est penché sur ce secteur lors de son séminaire. Il a conseillé au ministère de la Pêche et de l’Aquaculture de tout mettre en œuvre pour approvisionner le marché en produits de pêche.
Le département espère aussi que la relance de ce secteur engendrera des milliers d’emplois pour les jeunes Guinéens.
Fanta Bah.
www.lejourguinee.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image