leral.net | S'informer en temps réel

Acculé par Antoine Diome, Omar Samb se fâche : "C'est vraiment bizarre votre démarche, je ne suis pas un prévenu"

Le témoin Omar Samb en a vu des vertes et des pas mures, hier, face au substitut du procureur, Antoine Diome. Ce dernier, décidé à le pousser jusqu'à ses derniers retranchements, l'a fait sortir de ses gonds. Aussi, ne s'est-il pas gêné de remettre les pendules à l'heure pour avoir la paix.


Rédigé par leral.net le Mardi 13 Janvier 2015 à 12:04 | | 4 commentaire(s)|

Acculé par Antoine Diome, Omar Samb se fâche : "C'est vraiment bizarre votre démarche, je ne suis pas un prévenu"
Le Populaire rapporte que, accusé par le président de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei), Henri Grégoire Diop, d'avoir effacé certaines pages de son rapport transmis à l'administrateur provisoire de la société Abs Sa, dont il est le commissaire aux comptes, Omar Samb n'a pas voulu aller au-delà de ses écrits. Le substitut du procureur de prendre la relève pour soulever un certain nombre d'"irrégularités" dans la dénomination sociale de ladite société dirigée par Alioune Samba Diassé, un des co-prévenus de Karim Wade. "Si la marque de la société Abs Sa est assimilée à son nom commercial, on peut se poser cette question, mais, ça ne me regarde pas", a rétorqué le témoin. Omar Samb ajoute : "Encore une fois, je ne suis pas en mesure de savoir que Abs corporate, partenaire de Abs Sa, est une propriété d'Ibrahim Abou Khalil Bougi dit Bibo. En tant que commissaire, ce sont les comptes que nous certifions. Mais, que je sache, Abs Sa n'est pas une propriété de Bibo".

Visiblement énervé par les questions du procureur, Omar Samb fulmine : "Je ne suis pas un gendarme ou un procureur de la République pour savoir que la ligne téléphonique souscrite pas Abs Sa au nom de Bibo est utilisée par Pape Mamadou Pouye. Je n'ai pas les moyens d'investigation du procureur. Le commissaire n'est pas là pour constater que le téléphone ou la voiture est utilisée par la femme ou l'associé. Ce n'est pas mon rôle d'investir les actionnaires. Je n'ai vu nulle part Bibo dans Abs Sa". Antoine Diome revient à la charge pour lui faire remarquer, d'après nos confrères, que les deux rapports qu'il a fournis à l'administrateur provisoire de la société Abs Sa sont contradictoires. "Je ne suis pas quelqu'un qui s'amuse à faire du faux. C'est vraiment bizarre votre démarche monsieur le procureur. Je ne suis pas un prévenu. Ce n'est pas du faux, tous mes rapports sont valables. Ce ne sont pas des rapports à l'occasion. Les deux actionnaires de Ahs Sénégal sont Menzies et Ahs international. Je ne connais pas Karim Wade. Et rien ne prouve dans les statuts ou dans la société que Karim Wade est bénéficiaire économique de Ahs Sénégal".

Il faut noter, selon le journal, que le témoin a tenu à préciser qu'il a eu à relever un certain nombre d'irrégularités fiscales dans la certification des comptes de Ahs Sénégal et Abs Sa mais que des suites ont été données, notamment au niveau de Ahs Sénégal. Il a également assuré n'avoir pas eu "écho d'une évasion fiscale". "Je n'ai rien vu d'illicite dans les transactions. En tout cas, pas dans ce que j'ai contrôlé. Aucun fond n'est sorti à destination d'un homme politique ou d'un ministre", a-t-il conclu.






Hebergeur d'image