leral.net | S'informer en temps réel

Acculé par le blocus de la frontière et les manifs de l’opposition, Jammeh lâche du lest – 16 manifestants libérés


Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Avril 2016 à 01:08 | | 3 commentaire(s)|

L’opposition gambienne annonce que le président Yaya Jammeh vient de libérer au moins 16 personnes parmi les manifestants arrêtés lors des événements de jeudi et samedi dernier survenus à Banjul. Selon un de leurs porte-paroles, en l’occurrence M. Mai Faty qui a adressé à cet effet une note à la presse, la police du président Jammeh maintiendrait cependant encore en détention plusieurs manifestants et, principalement des militants de partis politiques dont le leader de l’Udp, Ousainou Darboe et plusieurs de ses militants. L'opposition radicale, qui s'exprime depuis les Etats-unis par l'entremise d'un site internet, affirme par ailleurs que M. Darboe aurait été transféré de Kanifing, fief de la NIA (services de renseignements) vers Kanilai, village d'origine et palais-bunker du président Jammeh qui tiendrait à l'avoir "personnellement à l'oeil".
A Dakar, les opposants au régime de Jammeh précisent que les manifestations de ces derniers jours avaient pour objet de «réclamer la réforme du code électoral» en cours dans le pays, jugé «antidémocratique». Ils informent que des manifestations sont encore prévues ce jeudi à Serekunda, une localité située dans la périphérie de Banjul. En outre les opposants gambiens de Dakar maintiennent leur volonté d’organiser un vaste rassemblement devant les locaux de l’Ambassade de Gambie ce vendredi.
Assurément les événements se précipitent et évoluent comme si la fin de Jammeh à la tête de la Gambie était inéluctable.






Hebergeur d'image