leral.net | S'informer en temps réel

Accusations de corruption, de dépendance… : Le président de l’UMS refuse qu’on mette tous les magistrats dans un même sac…


Rédigé par leral.net le Dimanche 14 Août 2016 à 15:42 | | 6 commentaire(s)|

Ne dites surtout pas au président de l’Union des magistrats du Sénégal (UMS), que ces derniers ne sont pas indépendants. Et pour cause, il a une conviction toute autre. Et il l’a bien exposée à l’émission Grand Jury de la RFM, dont il était l’invité ce dimanche 13 aout 2016.

« Les magistrats du Sénégal sont absolument indépendants. Je ne me base pas sur la perception (pour l’affirmer), je me base sur des faits concrets. Si vous voyez l’oeuvre de la justice, telle qu’elle est distribuée au Sénégal, à part quelques dossiers qui suscitent l’intérêt aux yeux de l’opinion publique, les magistrats jugent à longueur de journée, des centaines et des centaines de dossiers. Des individus sont arrêtés, jugés, condamnés et/ou relaxés, pour rentrer tranquillement chez eux », a déclaré Maguette Diop.

Poursuivant, le patron de l’UMS affirme : « Si vous voyez les jugements portés sur les magistrats, c’est à partir de quelques dossiers. Est-ce que sur la base de ces simples dossiers, on peut porter un jugement global sur le pouvoir judiciaire. Et même si on en juge à travers ces dossiers, j’aimerais bien qu’on me dise, en quoi on peut mettre en doute l’indépendance des magistrats ».

Convaincu que « les magistrats ont toujours assumé (leur) indépendance », et prenant en exemple, le cas de « certains magistrats qui ont eu même à être affectés, parce qu’ils ont pris des décisions jugées courageuses », M Diop, refuse qu’on stigmatise et accuse toute la magistrature. La magistrature, dont les représentants pour lui, ont aussi droit à la justice, comme ils la rendent à longueur de journée.

« Les magistrats ne versent jamais dans une victimisation à outrance. Au contraire, ils disent qu’ils passent tout leur temps à rendre la justice; ils ont droit aussi à la justice. On ne peut pas comprendre que dans la plupart des cas, on a des calomnies, des attaques à n’en plus finir. Parfois les personnes visées, ce sont d’honnêtes gens, qui ont de la famille, de la dignité et de l’honorabilité à préserver. Je ne peux pas comprendre qu’on mette tous les magistrats dans un même sac, en les taxant de corrompus, de dépendants ou de vassalisés, vis-à-vis du pouvoir exécutif. Ce n’est pas exact. Et je suis mieux placé que quiconque pour le dire », explique-t-il.

Jotay.net






Hebergeur d'image