leral.net | S'informer en temps réel

Accusations de deal, voyage de Karim Wade au Qatar, Haut Conseil : Mame Boye Diao charge Idrissa Seck et encense Tanor

Le responsable apériste de Kolda, non moins directeur des services régionaux des Impôts et domaines persiste et signe qu’il y a bien une preuve du protocole de Rebeuss, publiée même par le journal Libération sans que ce quotidien ne soit poursuivi par Idrissa Seck. Invité de l’émission Dianobi de la radio Sud Fm d’hier, dimanche 3 juillet, El Hadj Mamadou Diao, dit Mameboye Diao s’est défoulé sur le patron du parti Rewmi, non sans tresser des lauriers au Sg du Parti socialiste (Ps), Ousmane Tanor Dieng.


Rédigé par leral.net le Lundi 4 Juillet 2016 à 20:01 | | 5 commentaire(s)|

Mame Boye Diao,le futur directeur des impôts.
Mame Boye Diao,le futur directeur des impôts.
Les responsables de l’Alliance pour la République (Apr) n’en finissent toujours pas sur leurs sorties pour rétablir la «vérité» sur la grâce présidentielle accordée à Karim Wade. Cette fois-ci, c’est le directeur des services régionaux des Impôts et domaines, considéré comme un des meilleurs communicants du régime de Macky Sall de monter au créneau pour apporter la réplique au patron du parti Rewmi, qui accuse le pouvoir actuel d’avoir passé un «deal international». Hôte du jour du journaliste Maodo Faye, dans l’émission dominicale Dianobi de Sud Fm d’hier, dimanche 3 juillet, El Hadj Mamadou Diao dit Mameboye Diao a contredit Idrissa Seck, qui soutient qu’il n’y a aucune preuve d’un quelconque «protocole de Rebeuss». Pour lui, le quotidien Libération avait même brandi le document en question, sans pour autant être trainé en justice par le mis en cause. Il était question, selon lui, de financer la campagne électorale d’Abdoulaye Wade, une fois que l’ancien maire de Thiès soit élargi de prison. Donc, à son avis, «si ce n’était pas vrai, il allait porter plainte contre le journal».
Relevant par ailleurs un paradoxe dans les propos du président du Conseil départemental de Thiès, le natif de Kolda a rappelé qu’Idrissa Seck faisait parti de ceux qui demandaient la libération de Karim Wade. Et de faire remarquer «ce qui est grave, c’est qu’il dit qu’il a des preuves claires que Karim a volé». Sur ce souligne-t-il, Idrissa Seck a, au moins, rejoint le président Macky Sall, quand il indique qu’il y a des gens qui se sont enrichis illicitement, dont Karim Wade condamné par la Crei. Il en a profité pour jeter des pierres au leader de Rewmi. En effet, Mameboye Diao trouve qu’il y a au Sénégal des politiciens qui ne sont jamais d’accord sur quoique ce soit, à l’image d’Idrissa Seck. Selon lui, «il (Idrissa Seck) n’a jamais dit de positif dans ce pays». Estimant en effet que le chef de l’Etat et son gouvernement sont en train d’entreprendre des choses en ce début d’hivernage, tout comme l’argent injecté dans le secteur de l’éducation, M. Diao dira qu’Idy ne se prononce jamais sur les questions qui intéressent les populations.
1 MILLION DE DOLLAR DU QATAR
Balayant en outre les accusations de «deal international» entre le chef de l’Etat, Macky Sall et un tiers, notamment avec le voyage de Karim Wade au Qatar à sa sortie de prison, M. Diao trouve «Wade fils» avait le libre choix. La preuve, selon lui, rien ne l’empêche aujourd’hui d’aller voir sa famille ou ses amis. Par conséquent, il en a déduit que «le Sénégal ne l’intéresse pas». Ainsi, il reste convaincu que Macky Sall ne cède jamais à une quelconque pression, fut-elle d’un pays comme le Qatar. D’ailleurs sur ce point, il a révélé que ledit pays n’a aucune coopération financière avec le Sénégal. «Depuis que Macky Sall est au pouvoir, ils n’ont financé que 1 million de dollar, dans le cadre de la Francophonie».
Mameboy Diao relève aussi une tentative de manipulation notamment sur les photos publiées dans la presse où Macky Sall est avec le procureur du Qatar et le Représentant du Pnud. L’inspecteur des impôts et domaines soutient que c’est une photo qui date de très longtemps notamment et d’ailleurs que l’image de la représentante du PNUD a été supprimée.
TANOR DIENG ENCENSÉ
Parlant par ailleurs du Secrétaire général du Parti socialiste (Ps), pressenti pour diriger le Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), le responsable politique à Kolda, a indiqué que le cas échéant, Tanor Dieng avait le profil.
A l’en croire, le Sénégal gagnerait en expérience si toutefois le choix est porté sur la personne de OTD. Cela, «parce qu’il a été au cœur de la gestion du président Abdou Diouf», indique-t-il. Mieux, il trouve que Tanor a été seul, après la défaite du Ps en 2000, à rester pour reconstruire le parti et l’élever à un niveau tel, que certains aujourd’hui, le combattent au sein du parti pour son poste. Dans la foulée, il a répondu aux détracteurs de la nouvelle institution. Aux députés qui estiment que ce Haut conseil n’est d’aucune utilité, Mameboye Diao leur rappelle «qu’il y a une partie des sénégalais qui disent que l’Assemblée n’a pas d’utilité, parce qu’ils sont là à voter des lois seulement».
Sud Quotidien






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image