leral.net | S'informer en temps réel

Accusations gravissimes de l’ex-Président Wade contre son successeur : pour une fois, créons les conditions de faire jaillir la lumière

L’ancien Président de la République a sonné une lourde charge, très lourde même sur son successeur Macky Sall. Pour ce faire, Me Abdoulaye Wade a mis à contribution la tenue du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (Pds), ce 21 octobre 2014, pour doublement accuser l’actuel locataire du Palais.


Rédigé par leral.net le Mercredi 22 Octobre 2014 à 21:43 | | 2 commentaire(s)|

Accusations gravissimes de l’ex-Président Wade contre son successeur : pour une fois, créons les conditions de faire jaillir la lumière
D’une part, il accuse ce dernier d’avoir mis son frangin Aliou Sall, dans le pétrole récemment découvert au Sénégal, pour lui permettre de s’enrichir, injustement, pour résumer le réquisitoire de la “divinité” libérale.

Et de l’autre, Me Abdoulaye Wade a accusé le Chef de l’Etat d’avoir touché des pots-de-vin dans l’affaire Arcelor Mittal/Etat du Sénégal.

Au regard de ces deux accusations dont l’une est aussi gravissime que l’autre, il y a nécessité pour les Organisations de la Société civile, les journalistes, entre autres citoyens épris de justice et de gouvernance sobre, d’enjamber le temps, pour permettre à l’opinion nationale et internationale d’être édifiés sur la sortie ô combien préoccupante de Me Abdoulaye Wade.

Société civile, presse, Ofnac…levez-vous !

Si les membres de la Société civile ne faisaient rien, alors qu’au moins, soit mise en place une Commission d’enquête indépendante. Aussi, qu’une structure comme l’Ofnac puisse s’auto-saisir et mener des investigations, en auditionnant Me Abdoulaye Wade. Afin qu’il apporte les preuves de ses allégations.

Si ce dernier ne dispose pas d’éléments à-mêmes d’étayer la véracité de ses accusations, que toutes les leçons de Droit s’abattent sur lui. Et sur toute autre personne qui se hasarderait à formuler d’aussi graves accusations.

Si les faits reprochés à Macky Sall étaient avérés, Me Abdoulaye Wade permettrait à ses compatriotes d’être édifiés sur celui qui les gouverne et d’en tirer les leçons à la Présidentielle de 2017.

Pour une sortie pareille, de grâce, qu’on ne nous serve pas, cette fois-ci, l’argument selon lequel la sortie de Me Abdoulaye Wade est purement politique. Et qu’à ce titre, rien ne soit tenté pour aider les Sénégalais à découvrir la vérité, toute la vérité et rien que la vérité, suite aux accusations extrêmes de la constante libérale.

Il ne faut surtout pas invoquer l’argument de la déclaration politique, pour ne pas donner une suite aux propos de Me Abdoulaye Wade. Car ce dernier est quand même Chef de l’Etat. Et qu’à ce titre, rien, absolument rien du tout ne peut l’autoriser à pareilles déclarations, si celles-ci sont fausses.

Aussi, de grâce, qu’en lieu et place des Jeunesses de l’Alliance pour la République, des députés et autres responsables du Parti présidentiel qui, à coup sûr, vont draguer, ces temps-ci, les médias, pour insulter le Secrétaire général national du Pds, Macky Sall, lui-même, monte au front, pour faire jaillir la lumière.

Parce que si pareille accusation était portée à l’endroit d’un autre Chef d’Etat dans les pays à grande démocratie, il serait monté au créneau. Pour éclairer la lanterne de l’opinion nationale et internationale.

Actusen.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image