leral.net | S'informer en temps réel

Accusé d’ingérence dans une affaire judiciaire : Macky se lave à grande eau


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Août 2015 à 10:41 | | 31 commentaire(s)|

Au détour d’une discussion avec les membres de son entourage le plus proche, le Président Macky Sall a, selon L’Observateur, évoqué les propos tenus par Me Bamba Cissé, fustigeant sa sortie sur l’affaire Bassirou Faye. Le 31 juillet, lors de sa visite mouvementée à l’Ucad, le Président Sall, en voulant rassurer les étudiants que toute la lumière sera faite, a révélé que le présumé meurtrier sera jugé au mois d’octobre prochain. Mais, Me Bamba Cissé, avocat de Tombon Oualy, l’un des policiers accusés, trouve que la promesse du chef de l’Etat à la communauté estudiantine et, au-delà, à la famille même du disparu, était une entorse gravissime au principe de la séparation des pouvoirs et une immixtion de l’Exécutif dans les affaires judiciaires. Macky Sall a balayé ses accusations d’un revers de main, assurant que personne ne le verra s’activer autour d’une affaire judiciaire. "Lorsqu’il y a simplement des possibilités de troubles à l’ordre public et que la tranquillité publique puisse donc être menacée, le gardien de la Constitution que je suis peut rassurer les parties en cause en promettant que la justice fera son travail. Je suppose, en tant que chef de l’Etat, que je peux donner des renseignements qui me permettent de faire des prévisions dans tous les domaines de la vie de notre Nation. Maintenant, le dernier mot revient aux magistrats. En cela, où est l’immixtion ?", aurait-il déclaré.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image