leral.net | S'informer en temps réel

Accusé de favoriser la filière riz au détriment des autres, Pape Abdoulaye Seck se défend

Certains opérateurs accusent le ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural d'être plus porté sur l’autosuffisance en riz au détriment des autres filières. Pape Abdoulaye Seck a balayé ces allégations d’un revers de main. Réagissant, hier, au terme d’une réunion avec les opérateurs et les huiliers sur la date de la campagne de commercialisation de l’arachide prévue pour le 29 décembre prochain, le ministre a préféré minimiser cette accusation.


Rédigé par leral.net le Mardi 16 Décembre 2014 à 08:37 | | 0 commentaire(s)|

Accusé de favoriser la filière riz au détriment des autres, Pape Abdoulaye Seck se défend
« Nous disons que nous voulons être autosuffisants en riz par la production de 1,6 million de tonnes de paddy, nous voulons aussi exporter 157 000 tonnes de fruits et légumes par an, nous voulons assurer l’autosuffisance en oignon en produisant 350 000 tonnes ; pour l’arachide, nous voulons obtenir 1 million de tonnes dont 100 à 150 000 tonnes exportées, je pense que celui qui est ministre du riz ne peut pas dire tout ça », a répondu le ministre. Et M. Seck de préciser : « On a beaucoup parlé d’autosuffisance en riz ces temps-ci, mais la politique agricole de notre pays ne se limite pas à l’autosuffisance en riz ». A l’en croire, c’est juste un volet important, mais il n’est pas le seul. Aussi ajoute-t-il : « Si le fait de sensibiliser les Sénégalais pour que nous puissions assurer notre indépendance alimentaire en nous passant des importations de riz fait que le ministère est présenté comme le ministère du riz, ils font fausse route. Celui qui s’est agité et parle du ministre du riz se trompe lourdement. J’aurais préféré, ministre de toutes les productions », a indiqué Papa Abdoulaye Seck dans les colonnes du Pop avant de faire remarquer, par ailleurs, que l’Etat veut une agriculture diversifiée, compétitive et durable.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image