leral.net | S'informer en temps réel

Accusé de meurtre sur sa femme et sa fille : El Hadji Diop, la folie jusqu’au bout de l’horreur

Mais, qu’est ce qui a poussé El Hadj Diop, ancien manager d’un groupe de rap très connu au Sénégal, à tuer sa femme et sa fille avant de tenter de se donner la mort ? C'est Libération qui s'interroge avant de revenir sur l'histoire qui vaut à El Hadji Diop une inculpation.


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Avril 2016 à 09:10 | | 1 commentaire(s)|

Accusé de meurtre sur sa femme et sa fille : El Hadji Diop, la folie jusqu’au bout de l’horreur
El Hadj Diop a été inculpé par la police de Raleigh, en Caroline du Nord, pour double homicide alors qu’il était encore en soins dans un hôpital. En effet, c’est une nièce d’El Diop, basée à Dakar, qui a alerté une parente qui vit à New York après avoir vu un poste inquiétant sur la page Facebook du futur meurtrier. Ce dernier avait publié la photo et de sa fille Fatima, étalées par terre, en annonçant qu’il vivait ses derniers moments sur terre. Que s’est-il passé. Tous les témoignages convergent pourtant : Aminata Lèye, 40 ans, qu’on appelle aussi Aminata Dramé, nom qu’elle a hérité de son premier mariage avec B. Dramé, est une femme sans histoire qui travaillait dans un bureau de poste. Cette ancienne de Galandou Diouf, originaire de la Médina, de même que son mari, avait rallié les Etats Unis pour y vivre avec son époux. Le couple avait trois enfants. « Heureusement que les deux autres étaient encore à l’école au moment du drame », confie un proche qui ajoute : « El Hadj Diop était conducteur de poids lourds mais, depuis quelques temps, il n’avait plus de travail. Il était devenu insupportable et c’est Aminata qui payait tout dans la maison. Elle n’en pouvait plus et elle a demandé le divorce ».

Ce qui a fait perdre la tête à El Hadj Diop ? « Oui, c'est la seule explication plausible », glisse la source du journal encore sous le choc. El Hadj Diop et sa famille avaient emménagé à Apex Land tout récemment après avoir vécu à Rhodes Island. Jusqu’à hier, le meurtrier était encore interné pour des soins. « La police lui a notifié son inculpation sur son lit d’hôpital. Après son geste fou, il a bu une substance toxique », confie-t-on.

Thierno Malick Ndiaye
(Stagiaire)






Hebergeur d'image