leral.net | S'informer en temps réel

Accusés de corruption et d’accointance avec le pouvoir, les frondeurs annoncent une plainte pour diffamation

Convoqués par la commission de discipline du Pds pour répondre des faits de corruption, d’accointance avec le pouvoir, de corruption, de tentative de sabotage et d’avoir conclu un marché avec Macky Sall, Modou Diagne Fada et ses camarades refusent de répondre. Pis, ils entendent porter plainte pour diffamation.


Rédigé par leral.net le Jeudi 18 Juin 2015 à 09:31 | | 3 commentaire(s)|

Accusés de corruption et d’accointance avec le pouvoir, les frondeurs annoncent une plainte pour diffamation
Les frondeurs du Parti démocratique sénégalais (Pds) n’ont pas répondu à la convocation de la Commission de discipline pour répondre aux faits de corruption et d’activités fractionnelles qui leur sont reprochés. « Si cette convocation me parvient non seulement je ne vais pas répondre parce que ce n’est pas prévu par les statuts du parti. Je considère que c’est une commission illégale. Et dans la démarche, ils ont porté des accusations extrêmement graves. Aujourd’hui, c’est la commission qui accuse et on entend tirer des conséquences de droit », affirme le porte-parole des frondeurs, Alioune Souané.
Selon le journal Le Populaire, Modou Diagne Fada et ses camarades comptent porter cette affaire devant la justice pour diffamation et fausses accusations. « Si à titre individuel, elle adresse des convocations à chacun de nous pour lui demander de venir clarifier les choses par rapport à des accusations d’accointance avec l’adversaire, de corruptions, de tentative de sabotage et surtout d’un marché conclu avec Macky Sall pour déstabiliser le Pds, on en tirera aussi les conséquences qui s’imposent. Parce que tout cela c’est des faits extrêmement graves », ajoute M. Souané avant de préciser : « Nous avons notre dignité, nous avons notre honneur, nous avons nos familles. Par conséquent, on ne laisse personne nous éclabousser ou jeter le discrédit sur nous en bafouant notre dignité et notre honneur sur des considérations qui ne tiennent pas la route. Personnellement, j’attends de recevoir la convocation pour avoir une preuve matérielle pour saisir le tribunal. Et je crois que tous, nous ferons la même démarche, c’est-à-dire que nous traduirons en justice toute personne qui osera porter publiquement des accusations contre nous. Après tout, nous sommes au Sénégal, dans un Etat organisé avec la justice ».







Hebergeur d'image





Hebergeur d'image