leral.net | S'informer en temps réel

Adama Faye: "Si la Première Dame décidait, j’aurais été ministre”

Candidat malheureux à la mairie de Grand Yoff, Adama Faye a profité hier de l’installation dudit conseil municipal pour battre en brèche les allégations du ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye, selon qui la confiance placé par le président de la Réplique en lui et son collègue, Matar Bâ, et des autres ministres relève de la volonté de sa sœur.


Rédigé par leral.net le Mercredi 23 Juillet 2014 à 10:57 | | 5 commentaire(s)|

Adama Faye: "Si la Première Dame décidait, j’aurais été ministre”
“La Première Dame n’y est pour rien. C’est le Président lui même qui gère. On peut remercier quand même la Première Dame parce qu’elle a travaillé derrière son mari depuis longtemps. (…) Si la Première Dame décidait, j’aurais été ministre”, explique la tête de liste proportionnelle de BBY à Grand Yoff pour qui il n’y a pas de “dynastie Faye-Sall” comme le pensent certains. Par ailleurs, Adama Faye est revenu sur l’échec de BBY aux locales à Grand Yoff et dont il refuse d’endosser la responsabilité. Aux yeux du frère de la Première Dame, les raisons de la contre-performance de sa coalition sont à chercher dans sa composition. “Khalifa Sall avait la meilleure coalition puisque 90% des partis étaient des alliés et les 10% des socialistes. Alors que la nôtre était composée de 90% de l’APR et 10% de partis alliés. Notre intention était de gagner, mais Dieu en a décidé autrement”, dit Adama Faye. Même s’il admet le “choc des ambitions” en politique, ce frangin de la Première Dame invite ses camarades à l’unité. “Si on veut aider Macky Sall, nous ne devons pas avoir de problème. Je n’ai jamais réclamé de poste peut être eux (les partisans de Mimi Touré) veulent quelque chose.

“La réplique de Cheikh Ndiaye ne s’est pas fait attendre. Pour ce proche de l’ex-Premier ministre, “Adama Faye est l’expression parfaite d’une décadence intellectuelle”. “Même en conseil municipal, il a divisé les conseillers en pro Mimi et en pro Macky (…), indique-t-il dans EnQuête.






Hebergeur d'image