leral.net | S'informer en temps réel

Adama Gaye: « Les privés au Sénégal, sont dans notre avion présidentiel, aux frais des contribuables que nous sommes pour servir leurs propres intérêts »

La présence des membres du secteur privé national parmi la délégation gouvernementale qui a accompagné le président Macky Sall irrite profondément le journaliste-consultant Adama Gaye. Ce dernier dénonce l’omniprésence dans la sphère présidentielle du patronat national qui selon lui ne sert que son propre intérêt.


Rédigé par leral.net le Vendredi 28 Octobre 2016 à 20:04 | | 15 commentaire(s)|

Après les critiques acerbes sur l’homme d’affaire Frank Timis, Aliou Sall ainsi que sur la gestion du président Macky Sall, c’est autour du secteur privé national d’encaisser ses coups de fouet de la part du Journaliste-consultant Adama Gaye. La présence des membres du secteur privé dans la délégation ayant accompagné le président Macky Sall en Pologne est la dernière goutte d’eau qui a fait déborder le vase du consultant Adama Gaye.

« Ce que ceux qu'on appelle les patrons au Sénégal, disons le Patronat, sont les mêmes depuis Abdou Diouf? Quand le Président voyage, comme en Pologne, ils sont dans notre avion présidentiel, aux frais des contribuables que nous sommes. On les met en contact avec des partenaires. On leur donne les marches d'Etat. On les paye sur fonds publics», cogne Adama Gaye.

Selon Adama Gaye qui ne met jamais de l’eau dans son vin, même pour les Jeux Olympiques, ‘’les patrons au Sénégal’’ trouvent le moyen d'être membres de la délégation Sénégalaise dans un coûteux et inutile tourisme sportif. « Non contents de tout ça, ils râlent tout le temps au nom, disent-ils, de la préférence nationale. Et ce sont les mêmes qui entrent dans les deals de rétro-commissions pour financer, enrichir, les politiciens au...pouvoir. Jamais, ils ne disent un mot sur la mal-gouvernance.»

En tout cas Adama Gaye se dit ne jamais compter sur ce qu’ils appellent des ‘’parasites au pouvoir’’ pour mener son combat de la transparence.
« Qui a d'ailleurs entendu un mot venant d'eux sur le scandalisime PetroTimSall ou sur les autres actes de prédation du pouvoir? », s’interroge le journaliste-consultant.

De l’avis d’Adama Gaye, les ‘’privés’’ ne prononcent plus le nom de leur bienfaiteur d'hier, Abdoulaye Wade, qu'ils courtisaient, ayant oublié leurs deals, il n'y a guère longtemps avec et pour lui tout au long de ses années à la tête du pays.
Pour couronner le tout, Adama Gaye soutient : « Inutiles surtout, ils ne payent ni impôts ni ne créent des emplois, et chialent sans arrêt pour obtenir des avenants, des dégrèvements fiscaux. Pieds nickelés, ils ne peuvent rien construire. Ils sont les porte-bagages du capitalisme international, d'abord Français. Ce sont les profitards, non les patrons qu'ils prétendent être ».

Convaincu que le véritable changement passe par le recyclage des membres du secteur privé, Adama Gaye accuse cette bande d’hommes d’affaire d’être des acolytes antipatriotiques de quiconque au pouvoir pour servir leurs propres intérêts.

Landing DIEDHIOU, Leral.net







Hebergeur d'image