leral.net | S'informer en temps réel

Adji Mergane Kanouté, Bby : « L’opposition doit rester digne dans la défaite »

Prémière vice-présidente de la Coordination nationale des femmes de Bby, Adji Diarra Mergane Kanouté analyse le résultat des Législatives, non sans faire la leçon à l’opposition.


Rédigé par leral.net le Mardi 8 Août 2017 à 16:55 | | 0 commentaire(s)|

« Les résultats des élections législatives viennent de confirmer l’adhésion et la mobilisation du peuple sénégalais autour des projets innovateurs et audacieux de Son Excellence, le chef de l'Etat, Macky Sall.

Le peuple sénégalais vient de sanctionner positivement les politiques publiques du président. Le taux de participation de 54,11%, est inédit et, est révélateur de la maturité politique des Sénégalais. Le pourcentage de Bby qui avoisine les 50%, nous assure une victoire au 1er tour à l’élection présidentielle 2019.

car il demeure évident que Bby détient la majorité en ce sens que la pléthore de listes, 47 au total, n’a pas empêché à la coalition majoritaire de s’assurer une majorité qualifiée à l’assemblée nationale. Il demeure évident que les élections législatives ne peuvent pas être comparées à une élection présidentielle, où c’est la rencontre d’un homme avec son peuple par le truchement du suffrage universel.

Or, dans le cas des élections législatives, chaque sénégalais a tendance à porter son choix sur la liste où serait investi un ami, un parent ou une connaissance. Rien ne prouve que ces votants soient hostiles au Président Macky Sall ou à ses politiques. Ces votants étaient dans l’obligation de porter leur choix sur ces listes où figurent leurs noms ou de l'un de leurs ».

Victoire de Benno à Kaolack

« Kaolack est resté Bby. Nous avons toujours gagné depuis l’avènement du Président Sall. Les kaolackois portent le président Macky Sall dans leur cœur et c’est avec beaucoup de fierté, lors de mes visites de proximité, que j’ai eu des témoignages poignants venant de personnes âgées à l’endroit du chef de l’Etat. Les populations de Kaolack ont fortement salué la réévaluation des pensions de retraite, les pistes rurales, et surtout la bourse de sécurité familiale.

Nous avions mis l’accent sur les tournées de proximité qui nous ont permis de partager avec les populations les réalisations du Président Macky Sall et d’expliquer pourquoi il était opportun de donner à la coalition Bby, la majorité qualifiée. Le bilan élogieux du président a été déterminant dans la victoire de Benno à Kaolack. Dans mon fief des Hlm bongré, nous avons largement gagné avec presque 97%.

Du jamais vu dans cette grande cité où la population s’est fortement mobilisée avec l’investiture d’une de ses filles, en l’occurrence ma modeste personne. Je suis fière d’être « domu » Kaolack, et en particulier, « dommu bongré », comme je suis affectueusement appelée.

J’ai initié des financements à Kaolack à l’endroit des femmes depuis quatre bonnes années et je continuerai à accompagner les femmes, les jeunes et les ASC, car je suis avant tout une militante du développement et du social, à l’image du Président Macky Sall. Je me veux une députée du peuple comme nous l’a d’ailleurs fortement recommandé le Président Macky Sall ».

Accusations de fraudes

« L’opposition doit rester digne dans la défaite. Le ministre Abdoulaye Daouda Diallo était là quand l’opposition gagnait en 2014, lors des élections locales, et en 2016, avec les élections du Hcct.

Les leaders de l’opposition se prenaient pour des héros, les sauveurs du Sénégal, mais finalement, ils ont prouvé au reste du monde que ce sont des leaders locaux. Les Sénégalais les ont désavoués, en donnant la victoire à Bby. S’il y avait fraude, Benno aurait gagné Thiès avec une majorité écrasante. Il n’est plus possible de voler des élections au Sénégal.

Dans les bureaux de vote, nous retrouvons les représentants des différentes coalitions, ainsi que les représentants de la CENA ou de la SEDA. S’il y avait des irrégularités, c’est au moment du dépouillement que le représentant ou le mandataire d’un parti ou coalition de partis, se devait de faire des contestations.

Mais, il est incompréhensible qu’après la publication des procès-verbaux dans les centres de vote, qu’un représentant ou un mandataire élève une voix de contestation. En ce qui concerne les hors bureaux originels que Mankoo Taxawu Senegaal se plaît à appeler ordre de mission, l’article LO69 est assez clair.

Il fait référence aux forces de l’ordre, aux chauffeurs, aux journalistes, représentants et mandataires dans les bureaux de vote. Qu’est-ce qui prouve que le vote de ces bénéficiaires est profitable à Bby ? Si c’était considérable. Il est également important de noter que l’article 69 ne limite pas le nombre en ce qui concerne les hors bureaux originel, mais identifie clairement les ayants-droit ».



Voxpopuli








Hebergeur d'image