leral.net | S'informer en temps réel

Adji Mergane Kanouté avertit ses alliés de "BBY" : "La somme de frustrations accumulées à la base risque de conduire à des révoltes"

La 1ere Vice-présidente des femmes de "Benno bokk yakaar" (Bby) avertit par rapport au traitement réservé à certains partis alliés, faisant notamment allusion aux investitures qui ont été faites pour l'élection des membres du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct). "La somme de frustrations accumulées à la base risque de conduire à des révoltes", prévient Adji Diarra Mergane Kanouté qui, dans cet entretien, aborde également deux autres questions.


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Août 2016 à 16:10 | | 16 commentaire(s)|

Adji Mergane Kanouté avertit ses alliés de "BBY" :  "La somme de frustrations accumulées à la base risque de conduire à des révoltes"
Vous êtes investie sur la liste de"Bby" de Kaolack pour l'élection des membres du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct). Quel est votre sentiment ?

Je suis investie, certes, mais en tant que suppléante. Ce que je déplore, car je suis la seule investie parmi les femmes de "Macky 2012" de toute la région de Kaolack, alors que je suis alliée et chef de parti. Mon parti, l'Uds/A ne peut pas continuer à être toujours lésée, à cause de quotas répartis toujours entre les partis couramment appelés les grands, dont l’Apr, l’Afp, le Ps. Le Hcct n’est pas une mince affaire. C’est une institution importante pour réfléchir en profondeur sur la problématique de l’Acte III de la décentralisation, pour concrétiser la pertinence des enjeux visant à rapprocher le citoyen de son administration. Il faut un profil, un niveau requis, et de la technicité, pour prétendre siéger dans une telle institution. Je crois fermement que vu mon profil, mon parcours politique et professionnel, j’ai ma place dans une telle institution de la République. Nous nous investissons plus et même mieux sur le terrain, et je pense que la somme de frustrations accumulées à la base risque de conduire inéluctablement à des révoltes qui peuvent porter préjudice à la Coalition "Bby" et au président de ladite Coalition.

Il nous est revenu que vous êtes l’adjointe de Benoît Sambou dans la Commission chargée des élections de "Bby"?
Qu’en est-il exactement ?


Le ministre Benoît Sambou est investi de la confiance du chef de l'État, et moi, Adji Diarra Mergane Kanouté, j’ai la confiance de Benoît Sambou, directeur des élections de l’Apr et de "Bby". Je le remercie, d’ailleurs, pour cette marque de considération et de confiance qui m’honore. Mais, il ne revient pas au ministre Benoît Sambou d’investir des candidats sur les listes concernant le Hcct. C’est lui faire un mauvais procès, car il est justement chargé de tout coordonner de manière efficace et efficient. En amont et en aval. Par conséquent, le dernier mot revient au président de "Bby" qui, pour des raisons d’équilibrage géographique, ethnique, d’appartenance politique ou autre, trouve toujours la bonne formule.

Le Pds a renoué avec les menaces du Pds contre le régime. Que vous inspire cette situation ?

Depuis qu’ils sont retournés dans l’opposition, les libéraux sont dans une politique d’intimidation vouée à l’échec. C’est une opposition qui, malheureusement, cherche désespérément sa voie. Tantôt, au gré de ses intérêts, on sent le Pds du côté du pouvoir ; tantôt le Pds se démarque du pouvoir pour porter une casquette de "politique terroriste". Nous sommes dans un État de droit, et il ne faudrait pas que l’anormal prenne le dessus sur le normal.

Vous êtes la 1ere Vice-présidente des femmes de "Bby". Où est-ce que vous en êtes avec votre plan d'actions pour la réélection du Président Macky Sall ?

Le Président Macky a reçu, tout dernièrement, le directoire national des femmes de "Benno", composé de la présidente nationale et des 5 Vices-présidentes, pour une évaluation de notre plan d’actions 2015-2017. Nous serons, à partir du 05 septembre, dans les 45 départements du Sénégal, pour organiser les femmes de "Bby", en partageant avec elles les réalisations du Président Macky Sall dans leurs départements respectifs et au niveau national. Ce sera sous la houlette de la présidente nationale, Ndèye Marième Badiane, qui ne ménage aucun effort pour la réussite du plan d'actions. Ainsi, les femmes seront de puissantes relais auprès de leurs pairs. Cette tournée va permettre d'inciter les femmes de la Coalition présidentielle à animer leurs bases respectives pour le triomphe du Président Macky Sall au 1er tour de l’élection présidentielle de 2019, et lui assurer une majorité confortable à l’Assemblée nationale en 2017. Nous allons dérouler sur le territoire national et au niveau de la diaspora notre concept "Lëkalo falaat Macky".

Le Populaire






Hebergeur d'image