leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Abdoulaye Baldé : La Crei accélère la cadence !

Le feuilleton judiciaire ou politico-judiciaire, c’est selon, qui oppose le maire de Ziguinchor et la Crei a connu un nouveau développement ce jeudi 14 août 2014. Trois jours après s’être présenté devant la juridiction en question pour justifier un patrimoine évalué à quelque 05 milliards de F Cfa, Abdoulaye Baldé a vu son domicile envahi par des gendarmes, porteurs d’une convocation. Absent des lieux, l’ancien directeur exécutif de l’Anoci ne s’est donc pas confronté aux pandores et aurait opté de déférer à la convocation lundi prochain.


Rédigé par leral.net le Samedi 16 Août 2014 à 11:15 | | 3 commentaire(s)|

Affaire Abdoulaye Baldé : La Crei accélère la cadence !
La Crei serait-telle en train d’accélérer la cadence dans l’affaire Abdoulaye Baldé ? Tout porterait à le croire avec le dernier développement du feuilleton qui l’oppose au maire de Ziguinchor, incriminé dans le cadre de la traque des biens supposés mal acquis. Trois jours après la fin de la mise en demeure d’Abdoulaye Baldé et de la présentation de celui-ci devant la juridiction chargée de la lutte contre l’enrichissement illicite, afin de produire les justificatifs de son patrimoine évalué à 05 milliards de Fcfa, des gendarmes se sont rendus au domicile de l’ancien ministre libéral, sis à Ngor-Almadies munis d’une convocation. Selon certains analystes, il s’agissait vraisemblablement d’un mandat d’arrêt délivré contre l’ancien directeur exécutif de l’Anoci. Un procédé qui rappelait étrangement l’arrestation de Karim Wade et…Hissène Habré.

Seulement, il s’est trouvé qu’Abdoulaye Baldé était en ce moment-là absent des lieux et les gendarmes ont dû quitter le domicile après des échanges avec les avocats du maire de Ziguinchor. Selon certaines informations, le patron de l’Union des centristes du Sénégal (Ucs) ne déférerait à sa convocation que lundi prochain.

Pou rappel, la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) avait mis le député et ancien ministre Abdoulaye Baldé en demeure, le 11 juillet dernier, de dire comment il a acquis une fortune estimée à 05 milliards de F Cfa. Le lundi 11 août, le maire de Zigunchor avait présenté 1000 pages de justificatifs pour prouver la licéité de son patrimoine. Abdoulaye Baldé, ancien ministre des Forces armées, puis des Mines et de l’Industrie sous le régime d’Abdoulaye Wade, également ex-directeur exécutif de l’ex-Agence nationale de l’organisation de la conférence islamique (Anoci), dont le budget se chiffrait à des centaines de milliards de francs Cfa, avait même déclaré, à sa sortie de la Crei, qu’il n’envisageait nullement un quelconque mandat de dépôt contre sa personne.

Sud Quotidien






Hebergeur d'image