leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Aida Ndiongue - CBAO-Attijari: Les 7 questions clés qui secouent le Sénégal

Suite à une ordonnance rendue par le juge du deuxième cabinet, Samba Fall, la CBAO a transféré les 47 milliards de FCFA découverts dans 23 coffres forts loués au nom de Aida Ndiongue, sénatrice membre du Parti démocratique sénégalais (PDS). L’argent a été transféré de la CBAO à la Caisse de Dépôt et de Consignation. C’était mardi 4 février 2013 lors d’une descente impressionnante des éléments de la gendarmerie au siège de la banque.


Rédigé par leral.net le Jeudi 6 Février 2014 à 12:27 | | 5 commentaire(s)|

Affaire Aida Ndiongue - CBAO-Attijari: Les 7 questions clés qui secouent le Sénégal
L’Etat est désormais détenteur des 47 milliards de francs Cfa de Aïda Ndiongue jusqu’à la fin des enquêtes sur l’origine de cette fortune. D’ores et déjà de nombreuses zones d’ombre subsistent. Voici les 7 questions qui reviennent dans nos entretiens avec des banquiers de la région.

1- Pourquoi le patron de la CBAO, Abdelkrim Raghni, n’était au courant de rien.

2-Pourquoi confond-il la location du coffre fort de la banque, logé dans une chambre forte avec caméras de surveillance, à la location d’une voiture?

3-Pourquoi la Commission bancaire et la BCEAO, gardiennes de l’orthodoxie bancaire en zone UEMOA, sont en retrait dans ce dossier ?

4-Pourquoi le patron de CBAO et ses collaborateurs n’ont pas fait une déclaration de soupçon, procédure minimale face à une personnalité politiquement exposée détenant 23 coffres?

5-Combien de personnes en zone UEMOA détiennent 23 comptes et plus de 47 milliards ?

6- Quel est le parcours d’Abdelkrim Raghni jusqu”à sa nomination à ce poste stratégique de représentant de la deuxième banque de l’UEMOA au Sénégal?

-7 La déclaration de soupçon envoyée à la brigade financière viole-t-elle le secret bancaire?

FINANCIALAFRIK






Hebergeur d'image