leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Aïda Ndiongue : Un dossier, deux réquisitoires, plusieurs enquêtes, deux instructions...

L’affaire Aïda Ndiongue est un dossier à plusieurs facettes. L’ex-procureur de la République, Ousmane Diagne, dans son réquisitoire avait demandé que l’ex-sénatrice libérale soit mise sous contrôle judiciaire pour tentative de détournement de deniers publics et le placement sous mandat de dépôt de Abdou Aziz Diop et Cie. Maintenant, son successeur, Serigne Bassirou Guèye, a tout remis en cause.


Rédigé par leral.net le Vendredi 27 Décembre 2013 à 10:28 | | 4 commentaire(s)|

Affaire Aïda Ndiongue : Un dossier, deux réquisitoires, plusieurs enquêtes, deux instructions...
Sachant que la Division des investigations criminelles (DIC) était infestée d'agents favorables à Aïda Ndiongue, il a dessaisi cette unité pour confier le dossier à la Section de recherches de la gendarmerie d' où il conduit personnellement les auditions.

Ainsi, le dossier du Plan Jaaxaay a retrouvé un autre cachet avec les actes posés par l’actuel procureur et le juge d’instruction du deuxième cabinet d’instruction. Très clairement, les deux magistrats ont réussi à sérier les fautes, situer les responsabilités et abandonner les tergiversations du doyen des juges et l’ex-Procureur. Aussi, cette fois-ci, Aïda Ndiongue et Cie ont-ils été placés sous mandat de dépôt pour détournement, rapporte Le Quotidien.



1.Posté par sall le 27/12/2013 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le quotidien, le quotidien des menteurs ou les mensonges quotidiens. toujours contre les gens du PDS

2.Posté par Xeme le 27/12/2013 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est pourtant facile à comprendre, il ne s'agit pas de justice, il s'agit de l'étanchement de la soif de vengeance du président de la république. Tant qu'on a pas compris cela, on voit des contradictions partout dans les actes dit de justice. La justice, dans tous les pays du monde connait et applique ce qu'on appelle jurisprudence. C'est à dire qu'une justice ne se dédit pas. Ce que la justice a une fois jugée, c'est ce qu'elle reconduit à chaque fois que le même cas se reproduit. Mais dans ces cas, il s'agit de justice pas de politique. Or ce qui se passe actuellement au Sénégal, sur instruction de Macky Sall, n'est pas de la justice, mais de la politique. Même si la presse des 100 s'entête à nous répéter "justice" "justice". TOS a été jugé sur le même dossier. S'il s'agissait de justice, dés lors qu'on a pas quitté le Sénégal, si le même dossier revient, la même juridiction appliquera le même verdict, à moins de changer de juridiction, par appel ou cassation. Mais ce n'est pas une question de justice, c'est Macky qui est au pouvoir. Alors il donne des ordres et on arrête et on enferme. Appel ou cassation, nouveaux éléments ? Allez voir ailleurs. On se fiche de ces protocoles pour gens n'ayant pas le pouvoir. Pour le cas Plan Jaxaay aussi. C'est la même chose. Avant Aïda Ndiongue, le Plan Jaxaay c'était quoi dans la mentalité des fanatisés ? C'était la raison du couplage des élections sous Wade. C'était la Plan de corruption des pauvres des zones inondées pour voter Wade. Et même pour les élections de 2012, c'était le quartier où un chantage forçait les habitants à voter Wade. Alors, est ce qu'on allait laisser toutes ses bulles s'évanouir sans y apporter une caution dite judiciaire ? Aïda Ndiongue ou pas, le Jaxaay devait aboutir à un point à même de donner un peu de crédit à 7 ans de mensonges. C'est dans l'ordre logique du lavage de cerveaux, dans l'ordre logique de la zéro-isation. Et puis Jaxaay était-il financé par les Bolloré et pareils ? Était-il exécuté par eux ? Alors ? Pourquoi Jaxaay serait propre puisqu'ils n'y ont pas mis la main ?
Il ne s'agit pas de justice, il s'agit de vengeance. C'est ce qu'il faut comprendre pour voir une belle cohésion dans ce qui serait truffé de contradictions si jamais on essaie de le voir autrement que sous l'angle de la vengeance.

3.Posté par Dilate la Rate le 27/12/2013 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Justice à géométrie variable, c'est bien connu elle est rendue selon!!!!!

4.Posté par http://wifipartout.com/ le 27/12/2013 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Désolé ce commentaire a été modéré pour non respect de la charte.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image