leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Arcelor Mittal : Aly Ngouille Ndaye se présente à l'Assemblée, les libéraux se débinent, la majorité exulte

Arcelor Mittal, un dossier révélé par Wade qui a fait les choux gras de la presse, alimenté la polémique au sein de l'arène politique ; même les droits de l'hommistes s'y sont mis pour exiger toute la lumière sur cette affaire. Après le meeting du FPDR à la place de l'Obélisque, les libéraux avaient annoncé une commission d'enquête parlementaire et des suites judiciaires pour édifier l'opinion. Hier, était jour de passage pour le ministre de l'Industrie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye mais seul Modou Diagne Fada était présent à la séance plénière.


Rédigé par leral.net le Mardi 2 Décembre 2014 à 10:03 | | 7 commentaire(s)|

Affaire Arcelor Mittal : Aly Ngouille Ndaye se présente à l'Assemblée, les libéraux se débinent, la majorité exulte
Où sont passés les libéraux ? Le Pop indique que c'est la grande question que beaucoup de personnes se sont posées, hier, à l'Assemblée nationale lors du vote du budget du ministère de l'Industrie et des Mines. Seul Modou Diagne Fada, président du groupe parlementaire des libéraux et démocrates, était présent à l'Hémicycle.

Les libéraux n'étaient sûrement pas les seuls absents, font remarquer nos confrères qui estiment que le passage dudit ministère était l'occasion d'interpeller directement le ministre sur le différend Arcelor Mittal-Etat du Sénégal qui est un cheval de bataille de leur leader, Me Abdoulaye Wade, dans son entreprise de "destruction de Macky Sall et sa famille".

Une absence qui conforte ainsi les députés de la majorité que les libéraux n'ont aucune preuve de ce qu'ils avancent sinon ils se feraient un plaisir de l'exposer au cours du passage de Aly Ngouille Ndiaye. C'est Seydina Fall qui ouvre le bal des récriminations : "Ceux qui ont soulevé cette question sont tous absents aujourd'hui, cela signifie qu'ils ont voulu manipuler la population. Ils n'ont jamais dit la vérité sur cette question. Ils passent leur temps à parler dans la presse alors qu'ils ne peuvent même pas rassembler un véhicule sans payer les gens".

Hélène Tine d'emboucher la même trompette : "C'était ici le lieu d'en discuter, je regrette que ceux qui ont soulevé cette question soient tous absents. C'est plus respectueux de venir ici et de vous (le ministre) interpeller directement sur cette question plutôt que d'en parler dans la rue".

Abdou Mbow d'intervenir pour enfoncer le clou : "Ceux qui ont parlé dans la presse n'ont pas osé venir. Ils n'ont pas osé le faire, parce qu'ils font de la politique politicienne. Il devaient avoir le courage de venir ici dans le débat politique". Il a tout de même invité le ministre à apporter des éléments pour éclairer la lanterne des Sénégalais.

Modou Diagne Fada, seul contre tous, s'est contenté de dire : "Ils voulaient qu'on ouvre le débat, mais nous ne l'avons pas fait. L'essentiel, c'est que nous maîtrisons plus ce dossier qu'eux".






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image