leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Dangote : La Raison peut-elle avoir raison sur la justice ? (Par Ibrahima Gaye)

Si je me permets de prendre ma plume, en tant que cadre de Pout, ce n’est point pour apprécier une décision de justice encore moins pour donner raison à quelconque partie dans l’affaire dite Dangote, mais plutôt pour partager cette forte conviction qu’une solution à l’amiable est possible dans ce conflit.


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Juillet 2013 à 20:00 | | 5 commentaire(s)|

Affaire Dangote : La Raison peut-elle avoir raison sur la justice ? (Par Ibrahima Gaye)
Vous conviendrez avec moi que depuis que la justice a rendu son verdict dans cette affaire il y’a plus d’un an, le problème reste entier malgré la volonté des parties, des parlementaires et des populations de Pout et ses environs.

Je crois dur comme fer que la raison peut transcender une décision de justice et pour cela, les cadres et intellectuels de Pout doivent y jouer un grand rôle car, comme pour paraphraser Jean JAURES dans Discours de la jeunesse, «le courage ce n’est pas de laisser aux mains de la force la solution des conflits que la raison peut résoudre ».

Les populations de Pout et ses environs ne se contenteront point de la décision rendue par la justice sénégalaise car se contenter de cette décision est très peu ordinaire pour se justifier devant l’admirable principe de ce que Pout et ses environs veulent pour parler comme Nietzsche. Les populations de Pout et ses environs veulent une issue heureuse à cette situation qui n’a que trop duré et qui porte un sacré coup au droit légitime de ces milliers de jeunes de trouver un emploi décent en vue de réaliser la vie de leurs rêves.

Si la justice est le meilleur moyen pour résoudre les différends qui peuvent naître entre les personnes physiques ou morales, les maisons de justice n’auraient peut être pas leur raison d’être. Elles ont, rappelons le, cette magnifique et formidable vocation de régler des conflits sans que des tribunaux n’interviennent.

Justement, les cadres de Pout, à l’image de ces maisons de justice, doivent jouer pleinement leur rôle pour amener les deux parties à s’entendre.

Et c’est une opportunité pour moi de lancer un vibrant appel aux principaux concernés à se surpasser en plaçant les intérêts du Sénégal et plus spécifiquement ceux de Pout et ses environs au dessus de tout autre intérêt.

Je n’ai aucun doute que cet appel sera entendu car connaissant les deux parties dans la recherche du bien être des sénégalais.
Les familles religieuses investissent énormément d’argent dans la prise en charge de milliers de talibés compte non tenu des investissements réalisés dans les domaines des infrastructures sanitaires, scolaires, routières, entre autres. Ces efforts évalués se chiffreraient à plusieurs milliards de francs CFA.

De l’autre côté, la société Dangote, en choisissant le Sénégal et particulièrement Pout, contribue, au-delà de la logique de profit, à améliorer les conditions de vie des populations par la création d’emplois.

Ainsi, les familles religieuses et la société Dangote ont forcément et indubitablement un dénominateur commun ; celui de vouloir et de toujours créer un minimum de confort au profit des sénégalais.

En conséquence, la recherche de solution ne doit pas relever du chemin de croix. Et j’interpelle les cadres de Pout qui doivent jouer pleinement leur partition pour qu’enfin les jalons d’un véritable dialogue soient posés dans le but de trouver une solution définitive à cette situation qui ne profite à personne.

Ibrahima GAYE
Commissaire aux Enquêtes Economiques
gayeib@yahoo.fr




1.Posté par Citoyen le 26/07/2013 03:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour, très belle contribution. Cependant, je pense qu'il faut dire les choses telles qu'elles sont:
Il faudrait, dans ce pays que les gens arrêtent de mettre les marabouts au dessus de tout le monde et de leur octroyer des privilèges injustifiés.
On ne peut pas comprendre que nos dirigeants distribuent le patrimoine foncier aux marabouts au détriments des autres sénégalais comme s'ils existaient des citoyens de secondes zones.
J'assimile cette état de fait à la ségrégation raciale ou il y'a d'un coté les marabouts et familles religieuses qui seraient le camp des blancs et de l'autre coté les citoyens ordinaires et fidéles qui seraient les noires.
Dans ce scénario, l'état serait le complice en encourageant cette situation par faiblesse et opportunisme. De l'autre coté, ses marabouts qui utilisent la religion pour manipuler les fidèles afin de constituer un poids populaire pour alimenter leur fond de commerce.
Pendant qu'un projet de cette envergure est bloqué et des milliers d'emplois en suspens avec l'impact qu'elle peut constituer pour l'économie du pays et la résorption du chômage. On préfère laisser ses terres acquis de manière illicite qui sont le fruit de corruption opéré par les politiques pour acheter l'influence de ses marabouts. On préfère laisser ses terres entre les mains de ses gens qui les hypothèquent dans les banques pour leur confort personnel.
Après s’être battu pour dégager le PDS et envoyé les ex dirigeants au niveau de la CREI, on devrait en faire de même avec ses marabouts détenteurs de plusieurs hectares de terre. On devrait tous les envoyer au niveau de la CREI pour voir les conditions dans lesquelles ses terres leurs ont été octroyé et faire en sorte de remettre ce patrimoine au profit des sénégalais de manière générale.
Nous sommes en face d'un réel enrichissement illicite, de la part de ses propriétaires terriens.
Il est temps que les gens s'attaquent à cette mafia et le combattent jusqu'à la dernière énergie.
L’avènement de Macky Sall avait suscité beaucoup d'espoir quand à une volonté de remettre de l'ordre dans ses situations d'injustices, cependant la déception est grande de constater que l'actuel président affiche la même faiblesse face à cette situation.
Pour régler ce problème, il aurait juste suffit que nos dirigeants prennent leur responsabilité en procédant à une expropriation pour utilité publique au lieu de cautionner ses dérives que la justice ne peut pas gérer. C'est comme si, on demandait à la justice de gérer les erreurs commises par les politiques.
Toutes les composantes de la nation devraient se mobiliser comme au 23 juin pour mettre fin à ses injustices. Le règne de l'impunité et des privilèges imbus pour ses marabouts doit être régler pour éviter à l'avenir que des intérêts personnels se mettent au dessus de l’intérêt général.
Si on s'en tenait aux enseignements du prophètes PSL, cette esclavage déguisé n'aurait pas lieu. (Sujet à réflexion).

2.Posté par Dilate la Rate le 26/07/2013 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les familles maraboutiques doivent comprendre que les véritables richesses sont célestes.Le réglement de ce litige se trouve hors des prétoires.
1- Evaluation du terrain
2- Conversion de cette évaluation en participation dans le capital de la cimenterie
3- Tout le monde il est content et personne ne perd la face et surtout les populations dont ces religieux prétendent ne vouloir que du bien seront aux anges.
A MEDITER

3.Posté par senegalaisement le 26/07/2013 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci cher auteur d'avoir pris la plume pour soulever à nouveau ce problème ô combien important et pourtant négligé, ignoré et relégué au dernier plan.
L’intérêt d'un seul homme ou d'une seule famille ne peut en aucun cas être prioritaire face à celui de tous les Sénégalais. L'Etat doit prendre ses responsabilité et traiter avec autorité cette question à laquelle restent suspendus l'avenir de milliers de jeunes de la région de Thiès notamment.
Merci I.G

4.Posté par alioune le 26/07/2013 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

où sont les populations de pout dans tout çà?elles peuvent bel et bien manifester....ces terres n'appartiennent pas à macky ni à wade...ce sont vos terres que wade l'idiot a offert gratuitement à une famille maraboutique....vous habitants de pout ces terres vous servent pour l'avenir de vos fils alors signer des pétitions adressées aux autorités et à cette famille religieuse....pour reclamer le droit de decider sur vos terres....personne ne peut régler ce problème à la place des" Poutois"....manifestez!!!!!!!pour que cesse le bradage de vos terres.....c'est une honte nationle....une grande erreur de croire à ces marabouts....voilà leur vrai visage!!!!!!

5.Posté par Ka le 26/07/2013 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De nos jours,on constate de plus en plus des litiges fonciers qui angenne le développement de notre chère Sénégal,et cette situation mérite d’être combattue jusqu'à la dernière énergie par tout les fils de la nation, comme le fut le cas de apartheid en Afrique du Sud,dont on continue de saluer la bravoure du peuple noire.Donc pour le cas de Dangote-Pout ,nos autorités étatique (Maky Sall ),doivent prendre le taureau aux cornes,et de trancher en faveur de la majorité, comme l'avait fait son homologue Zimbabwéen Rober Mugabé,qui avait repris les terres occupées par des colons avant les indépendances,pour les redonnées aux peuple autochtones.Donc le Sénégal à besoin des institutions fortes mais pas des marabouts forts,car ils ne cautionnent que leurs intérêts et celui de leurs familles ,et continuent de s'adonner à l'esclavage moderne en suçant le sang d’honnête citoyen,tout en leur promettant l'avenir alors que Dieu est le seul juge, et que le marabout beligieux de Poute doit être poursuivi de recel,parce qu’il a accepter d’être offert des terres d'autrui.Il faut noter que chaque pays Africain à son syndrome qui frêne son essor et créer même des sources de gueria,par exemple l'ethnicité en Cote d'ivoire,et en Guinée,la monarchie dans le monde arabe,le desorde en Bissau;et le Sénégal milite sur le litige foncier pour avoir son propre syndrome.Comment on peut expliquer un investissement de tel ampleur soit bloquer pour un probleme d’empiétement c'est pas sérieux pour un État qui sillonne le monde à la recherche d’investisseurs.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image