leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Farba Senghor / Hawa Abdou Sall liée à l’affaire Karim Wade, une combine de l’huissier Me Momar Owens Ndiaye


Rédigé par leral.net le Mardi 4 Août 2015 à 20:33 | | 15 commentaire(s)|

Contrairement, aux informations distillées dans la presse, Farba Senghor ne doit nullement les quatre mois d’arriérés de loyer annoncés; le bailleur et l’huissier ont encaissé entièrement les sommes dues pendant la période de février et de mars en question.

En effet, M. Senghor est victime des agissements de l’huissier Momar Owens Ndiaye qui après avoir encaissé, au mois de février, 03 mois de loyer que le bailleur Hawa Abdoul Sall lui réclamait et s’être engagé de radier la procédure devenue sans objet a par la suite violé son engagement et poursuivi la procédure jusqu’à obtenir une décision de justice par défaut au début du mois d’avril. Ce qui relève de l’hypocrisie de l’auteur d’un tel acte qui n’honore pas sa profession.

Ainsi, Me Momar Owens Ndiaye a attendu que le procès de Karim arrive dans deux (2) jours pour débarquer chez M. Senghor avec une section entière de gendarmes, plus de quarante (40) éléments conduits par le chef de poste de la gendarmerie de Ngor, un nommé Badiane qui n’a pas voulu décliné entièrement son identité. Il a été renforcé par des éléments de la LGI qui ont quadrillé toute la cité Biagui de 08 heures du matin jusqu’au soir en vue de procéder à l’expulsion de M. Senghor par la force. Et ceux-ci malgré le fait que M. Senghor ait montré aux gendarmes tous les reçus du bailleur et la décharge du clercs de Me Ndiaye. Le commandant Badiane n’a même pas voulu jeter un coup d’œil sur les documents présentés par M. Senghor et il s’empressait à faire sortir les bagages par les éléments civils présentés par l’huissier Momar Owens Ndiaye. C’est le lieutenant Sow qui a pris le soin de vérifier toutes les décharges faites par le clerc et qui a constaté que tout ce qui a été réclamé à cet effet à Farba Senghor a été soldé.

Cette affaire s’inscrit manifestement dans les manœuvres du pouvoir contre le ministre Farba Senghor à chaque fois qu’approche une échéance cruciale de l’affaire Karim Wade, les tenants du pouvoir déploient à chaque fois chez lui plus d’une quarantaine de gendarmes toute une journée pour tenter de l’humilier comme ce fut le cas avec l’affaire de l’artiste Fara Diouf à quatre reprises.

Il convient de préciser également que le bailleur Hawa Abdoul Sall est commerçante d’ethnie toucouleur installée à Touba Sandaga et proche de la famille de Macky Sall .Elle serait en connivence avec son huissier Me Momar Owens qui serait lui aussi membre de l’APR. Ainsi, il s’agit d’un coup politique pour essayer de freiner le ministre Farba Senghor à la veille de l’examen de l’affaire Karim Wade. Me Owens établi à Guédiawaye avait déjà menacé M. Senghor en lui disant que cette fois-ci il lui ferait la fête.

Cette affaire est purement politique et s’inscrit dans le combat que Macky Sall et son pouvoir mènent contre ceux qui n’envisagent jamais de collaborer avec lui et qui défendent Karim Wade .

Farba Senghor






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image