leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Karim Wade: Le mystère sur la maison du Point E

Évoquée à la fois par la défense de Karim Wade et le Parquet spécial, la maison du point E de la famille Wade, dont la propriété a tantôt été attribuée au fils puis à son père, semble être la pomme de discorde dans le cadre de ce procès... Mais qu’en est-il vraiment ?


Rédigé par leral.net le Lundi 25 Août 2014 à 15:00 | | 5 commentaire(s)|

Affaire Karim Wade: Le mystère sur la maison du Point E
Jeudi, dans le cadre de la dernière audience de la semaine concernant le procès Karim Meïssa Wade, la défense a accusé la CREI de “précipitations” l’ayant amené à lui “attribuer (...) des biens qui ne lui appartiennent pas”, nommément la maison de sa famille, au Point E... Chose qu’Aliou Ndao a évidemment réfuté en bloc, allant même jusqu’à dire, goguenard, qu’il ne “commettrait jamais l’erreur monumentale” de ranger cette maison dans le patrimoine de Karim... Mais en a-t-il été toujours ainsi ? EnQuête, consultant la presse de ces dernières années, a (re)trouvé de surprenantes déclarations faites sur ce triangle Karim-Papa-Maison !

Wade possédait cette maison, même du temps où il était fauché

Grand historien de la saga Wadienne, l’auteur multi censuré Mody Niang, dans son livre “Wademecum ou le Wadisme...” (éditions L’harmattan Sénégal), parle de cette maison qu’il range au rang des actifs de Me Wade l’opposant. “(...) A la veille de l’alternance, le domicile privé de Wade (NDLR : père) au quartier du Point E était menacé de saisie, suite au non-règlement d’une dette de 10 millions de F CFA. Abdoulaye Bathily, son compagnon des mauvais jours, a donné du crédit à cette information, en rapportant que Wade hésitait dans son combat d’opposant par crainte d’être dépossédé de cette maison (...)”, consigne l’auteur. Ce ne serait que grâce à l’aide d’une de ses connaissances, qui aurait mis “le dossier sous le coude”, que Wade serait resté propriétaire de son chez lui.

Cette maison a (au moins) 40 ans

Si on en croit l’ex-Président du Sénégal, cette maison est faite d’os aussi vieux que les siens : “La maison du Point E (...) que tous les amis et militants connaissent date d’avant les années 1965, puisque le PDS est né là-bas en 1974”, disait-il notamment dans un communiqué officiel, parlant du temps de son “règne”, de cette maison, suite à des rumeurs les plus folles circulant sur son patrimoine... Ce point, vérité historique, est bien le seul sur lequel la défense et le Parquet spécial s’entendent, aujourd’hui, dans le procès Karim Wade. En effet, Me Borso Pouye et Aliou Ndao sont aussi d’accord que cette maison est “peut-être plus vieille que Karim Wade lui-même”, dixit le procureur spécial,.

“Karim s’est porté acquéreur des deux autres maisons contiguës”

En 2012 déjà, Wade père éprouvait le besoin de clarifier les choses concernant la fameuse demeure familiale du point E. Ainsi, dans un communiqué transmis à la presse par son porte-parole d’alors Serigne Mbacké Ndiaye, il expliquait qu’il était “propriétaire de sa maison du Point E”. Wade alors président de la République (comprenez intouchable) avait éprouvé le besoin de donner des détails sur sa propriété. Des détails qui ne manquent pas de mêler son fils à la sauce : “ La maison (...) est faite de la réunion de deux petites maisons d’environ 500 m2 chacune, sur un lot de quatre maisons de même superficie. Elle a été agrandie par le rachat de la villa voisine (...). Karim s’est porté acquéreur des deux autres maisons contiguës du même type et nous avons décidé de les réunir’, expliquait-il.

Donc, l’agrandissement de la maison est un fait incontestable. Toujours dans le même ouvrage, Mody Niang en parlait déjà en des termes clairs : “La maison des Wade au Point E s’est considérablement agrandie, grâce à l’intégration de terrains voisins, et (... ) elle est pratiquement en chantier depuis neuf ans, gardée pourtant jour et nuit par les forces de l’ordre”. Si Me Wade n’est ici (volontairement ?) pas très clair, plusieurs questions légitimes naissent de ces déclarations. La plus importante, sans conteste, est que Karim serait donc propriétaire à 50% du package, puisqu’étant celui ayant racheté le terrain d’à côté, terrain sur lequel empiète maintenant la maison familiale... Mais encore faudrait-il savoir de quelle “villa” mitoyenne on parle !

Patate chaude

Si l’on revient sur les déclarations des deux parties concernant cette affaire, notamment les plus récentes, il apparaît que ce serait la CREI qui tente, coûte que coûte de “donner” cette maison à Karim... Ce qui n’est pas vraiment exact. En effet, dans un article daté de la mi-mars (le 15 et le 18 plus précisément) 2013, les sites d’informations dakaractu et afrik.com citent Me Amadou Sall parlant pour le compte de son client, à la sortie d’un face-à-face entre ce dernier et le procureur de la CREI : «Il est reproché à Karim d’être le propriétaire (...) d’avoirs qui se chiffrent à plus de 694 milliards de francs CFA, en plus de la maison d’Abdoulaye Wade située au Point E, qu’il posséderait depuis des années, raison pour laquelle il aurait reçu sa mise en demeure», avait alors déclaré la robe noire.

C’est donc de la bouche de la défense, et non de celle de la CREI, qu’il est pour la première fois fait mention publiquement du fait que Karim serait propriétaire de la maison familiale... Ces déclarations remontent au moment de la mise en demeure de Karim Wade, date à laquelle les détails de l’affaire n’étaient pas disponibles au public. C’est donc son camp qui , le premier, a lâché la patate chaude !

Des propos plus nuancés, de la part de la CREI

Quand il a dit, jeudi dernier, n’avoir jamais nommément attribué la propriété de ladite maison à Karim, le Procureur Spécial Alioune Ndao était apparemment de bonne foi. En effet, s’il est effectivement vrai que, dans les biens de Karim, on parle d’avoirs au Point E, il n’a jamais été question de la maison de son père ! Dans les déclarations de la CREI, il a toujours été question de “maisons mitoyennes au Point E, évaluées à 524 325 000 F CFA” (sudonline.sn) ou encore de “deux terrains mitoyens au Point E”.

Estimé par Jeune Afrique, en août 2014, à 1,6 million d’euros (1 milliard, 53 millions de F CFA), le patrimoine de Karim Wade, de notoriété publique en tout cas, comprendrait un appartement parisien, un immeuble à la Sicap et ‘deux terrains mitoyens au Point E, sur lesquels est érigée la maison d'Abdoulaye Wade, en cours d'extension”.

On ne dit nulle part que la maison lui appartient. Juste qu’une portion de celle-ci est construite sur ces terrains... Nuance. Mais nuance fait différence !

EnQuête






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image