leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Lamine Diack : 'Y en a marre' brise enfin le silence

Depuis la publication du procès verbal d’audition de l’ancien président de l’Iaaf par le journal Le Monde, où Lamine Diack disait avoir financé certains partis de l’opposition et les jeunes, le mouvement ‘Yen a marre’, qui a été indexé, s’est emmuré dans le silence. Un mutisme auquel Fadel Barro a mis fin dans un entretien accordé à EnQuête du jour.


Rédigé par leral.net le Samedi 9 Janvier 2016 à 12:03 | | 23 commentaire(s)|

Affaire Lamine Diack : 'Y en a marre' brise enfin le silence
Interrogé sur le financement que ‘Y en a marre’ aurait reçu du doyen Diack, Fadel Barro s’insurge : « Ce n’est pas vrai. La réalité est que le mouvement ‘Y en a marre’ n’a bénéficié d’aucun soutien financier lorsqu’il s’est agi de se lever pour lutter pour l’émergence d’une démocratie forte dans ce pays. D’abord à la naissance de ‘Y en a marre’, on était sept personnes ? On est parti sans argent. On est parti avec notre ferme volonté de changement ; notre fort attachement aux institutions de ce pays. Nous nous sommes opposé à la modification de la Constitution (…). Ensuite, nous nous sommes opposé à un troisième mandat d’Abdoulaye Wade. A l’époque, personne ne soutenait le mouvement ‘Y en a marre’. Les seuls soutiens que nous avons obtenus sont ceux des Sénégalais qui ont répondu à notre appel ; qui son venus se mobiliser à nos côtés ». Après donc la défaite de Me Wade, Fadel Barro indique que le mouvement s’est ouvert. « C’est comme ça que nous avons eu des financements d’Ong qui nous accompagnaient dans les projets comme « Dok ak sa gokh », « tabax ëlëk », etc.

Parallèlement à ces projets, le coordonnateur de ‘Y en a marre’ renseigne qu’en avril 2013, le forum des « esprits » de ‘Y en a marre’ d’Europe, initié par « l’esprit » de Paris, a voulu organiser un débat intergénérationnel. « Tous les ‘esprits’ d’Europe devaient se réunir à Paris. Ce débat intergénérationnel devait opposer quelqu’un qui a passé tous les âges, de l’indépendance à maintenant, avec un jeune engagé de la nouvelle ère. Nous avions, à l’époque, sollicité Amadou Makhtar Mbow. Mais malheureusement, son calendrier ne lui permettait pas de faire le déplacement sur Paris. Ensuite, l’esprit a choisi le président Lamine Diack, parce que nous estimions que c’est non seulement un modèle mais c’est quelqu’un qui est là depuis Senghor, a vécu sous Diouf et sous Wade. Pour nous, c’est un modèle. C’est comme ça qu’il a été choisi comme parrain de ce forum. C’est ainsi qu’il nous a acheté nos billets d’avion », dit Barro dans le journal.

Aussi, est-il très remonté par les raccourcis qui ont été faits dans cette affaire. Il estime que, dire que tout ce que ‘Y en a marre a fait, c’est Lamine Diack qui l’a financé, est une exagération. « Nous reconnaissons qu’il nous a soutenu pendant ce forum-là. Nous reconnaissons même qu’il a été un soutien moral. Quelqu’un qui était dans la même mouvance que nous. C’est-à-dire qui s’opposait à la candidature de Wade. De là à dire que c’est lui qui a financé tout ce que nous avons fait, c’est une exagération et lui-même n’a pas présenté les faits comme tel », martèle-t-il.






Hebergeur d'image