leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Mohamed Gassama/ Les dessous d'une mise à l'écart...


Rédigé par leral.net le Dimanche 3 Avril 2016 à 16:26 | | 6 commentaire(s)|

 Affaire Mohamed Gassama/ Les dessous d'une mise à l'écart...
moins que l'on puisse dire est que Jacques Habib Sy et le Secrétaire Général du Gouvernement doivent applaudir des deux mains suite à l'éjection du journaliste Mohamed Gassama de son poste de Conseiller de presse et Chef du Bureau d’Information et de Presse de l’Ambassade du Sénégal en France,

Faudrait-il rappeler qu'en 2006,tous les deux avaient demandé que ce confrère soit exclu de la RTS accusé de "griotisme" en faveur du régime Wade et de ses seconds couteaux; et ce,à l'occasion du fameux Colloque sur l’application des normes internationales de la liberté d’expression au Sénégal .

Il nous revient de bonnes sources qu'à l'époque notre consoeur, l'ancienne secrétaire générale du SYNPICS,nous voulons nommer Diatou Cissé Badiane avait été saisie par les deux personnes suscitées aux fins de lui remonter les bretelles; pis, exiger la traduction en... justice (vous n'avez pas la berlue!) de Mohamed Gassama décrit par Latif Coulibaly comme un... "griot" au vrai sens du terme eu égard disait-il à ses sorties laudatives pour Wade et son clan.
Qui plus est, Latif ne cessait de taper sur la table pour demander que toute cette cohorte de journalistes estampillés "dithyrambique pour Wade", "du même acabit" que Gassama soit tout simplement exclu de la corporation. Parmi ceux dont faisait allusion Latif Coulibaly faisait partie, l'on se rappelle, "le cas du directeur de publication du journal Il est midi", en l'occurrence Ndiogou Wack Seck.

Très proche de l'ancien pouvoir mais surtout estampillé "Membre de la Génération du Concret" au même titre que d'autres journalistes qui ont préféré renier leur "amitié" d'hier en faveur du nouveau locataire du Palais,Mohamed Gassama avait après avoir séjourné à la Présidence de la République,bénéficié du juteux strapontin de chef du Bureau de la presse de l'ambassade du Sénégal à Paris.
Après la défaite des Wade en 2012, nombreux étaient les postulants pour occuper ce poste mais Macky Sall sur les conseils d'un proche avait gardé Mohamed Gassama contre vents et marées.Et tout semblait aller pour le mieux entre l'ex pro Karim et les Aperistes de Paname jusqu'au mois de Décembre dernier quand des lettres anonymes ont obligé le régime en place d'y voir plus clair.Et, c'est à la suite d'investigations poussées du Bureau de sécurité de l’ambassade que des bulletins ont été adressés aux autorités de Dakar quant à l'existence supposée d'une proximité douteuse entre Mohamed Gassama et l'ancien Président Wade et/ou le fameux ...Vieux Aidara.
Informations que le ministère aurait utilisé,selon nos sources, en limogeant, les yeux fermées, le désormais ex chef du bureau de la presse.
Pour corser la note, il nous revient qu'il a été reproché au sieur Gassama sa non implication lors du fameux vote référendaire du 20 mars.
Malgré les frais occasionnés par la rupture du CDI (comprenez Contrat à Durée Indéterminée ) dont disposait Gassama,le régime marron a préféré franchir le rubicon en le virant sans sourciller.
Depuis lors,les supputations et tractations vont bon train pour remplacer Mr Gassama,mais aux dernières nouvelles le poste aurait été promis à notre confrère qui sert à la RTS, en l'occurrence Papa Birame Bigué Ndiaye. Qui, pour ceux qui l'ignorent encore, a été coopté à la cellule de Communication de la Présidence de la République du Sénégal .
Réputé proche du Président de la République, dakarposte a pu glaner de sources fiables que . le pater de Pape Birame Bigué Ndiaye et celui qui tient les manettes du pouvoir Exécutif ont grandi ensemble à...Fatick.
C'est dire...

dakarposte.com






Hebergeur d'image