leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Ndiaga Diouf : Le procès renvoyé sine die, le Procureur exige la levée de l’immunité parlementaire de Barthélémy Dias


Rédigé par leral.net le Jeudi 20 Octobre 2016 à 12:41 | | 5 commentaire(s)|

L’affaire Ndiaga Diouf ne sera pas jugée aujourd’hui comme prévu. Le procès a été renvoyé sine die, sur demande du procureur. En effet, le patron du parquet exige la levée de l’immunité parlementaire du député Barthelémy Dias, avant de le traîner en justice. Il fonde son argumentaire sur le fait que l’affaire concernée n’est pas une affaire de flagrant délit, mais un dossier d’instruction. En plus, l’assemblée nationale est actuellement en session. Or, c’est en cas de flagrant délit seulement que le député, qui est en plus en session, peut être jugé sans la levée préalable de son immunité parlementaire.

C’est dire que ceux qui réclament depuis toujours un procès dans cette affaire, y compris Barthelémy Dias lui-même, au point de vouloir se présenter au tribunal sans la levée de son immunité parlementaire, doivent prendre leur mal en patience.

Dans cette affaire du meurtre de Ndiaga Diouf, Outre Baethélémy Dias, Habib Dieng, Boubacar Faye, Samba Diouf alias Ndiol, Badara Guèye, Abdoulaye Diène, Bocar Sy, Cheikh Diop, Seydina Omar Mangane, Cheikh Makiyou Siby, Ameth Guèye, Malick Thiombane et Babacar Sy Doucouré, sont cités à comparaître. On leur reproche entre autres délits : association de malfaiteurs, rassemblement illicite suivi d’actions diverses, détention d’armes sans autorisation administrative, menaces verbales de mort, coups mortels, coups et blessures volontaires…

Jotay.net






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image