leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Petrotim : Frank Timis lave de tout soupçon Aliou Sall et annonce une série de plaintes contre les leaders de l'opposition

Sous les projecteurs au Sénégal, depuis plus d' un an, Frank Timis a décidé (enfin) briser le silence. Dans un long entretien a accordé au quotidien L'As, l'homme d'affaire Roumano-australien dit tout sur l'affaire Petrotim, lave de tout soupçon Aliou Sall et menace de traduire l'opposition devant les tribunaux britanniques et sénégalais. Morceaux choisis.


Rédigé par leral.net le Vendredi 7 Octobre 2016 à 10:00 | | 31 commentaire(s)|

Affaire Petrotim

Petroasia est une entreprise asiatique appartenant à Edy Wung que je connais bien dans le business. En 2011, en tant que responsable de Petroleum Africa, je l'ai rencontré alors qu'il était en négociation à Dakar. Il m'a demandé de l'aider et je lui ai dit que c'était impossible parce que Karim Wade ne m'aime pas. Je lui ai suggéré Aliou Sall. C'était en 2011 et, en ce moment, je ne savais pas que son frère était opposant. Ma famille tient des actions dans Petroasia, une entreprise basée à Hong Kong. Petrotim était donc une filiale de Petroasia. La seul confusion autour de cette affaire est relative à l'appellation Tim. Mais je n'ai rien à y voir. J'ai dit à Edy, si Karim sait que je t'aide, ce sera fini pour toi, parce qu il ne m'aime pas du tout. Le Premier ministre, le ministre de des Finances, Petrosen et le ministre de l'Energie ont alors signé les contrats mais ils n'ont pas eu le temps de les publier dans le Journal officiel. En droit, tout ce qui n'est pas publié au Journal officiel n'est pas légal. Petroasia n'en savait rien jusqu'au jour où Macky Sall, nouveau élu, a annoncé qu'il allait dénoncer les contrats signés par l'ancien régime et qui n'avaient pas été publiés. Le gouvernement a alors signé, mais a augmenté de 10% les actions sur le partage de bénéfices. Petroasia et Petrosen étaient tombés d'accord sur un partage de 48% contre 52. Le nouveau Président a dit non et proposé que le Sénégal prenne 58% des bénéfices. Macky est intraitable sur les intérêts du Sénégal. Une année plus tard, le contexte mondial était devenu défavorable, le prix du baril a chuté et le terrorisme avait fini de gagner la région et Petroasia avait décidé de se retirer.

Comment Petroasia est devenu Timis Corporation

A l'origine, c'est Pierre Goudiaby qui m'a mis en rapport avec Aliou Sall quand je lui ai demandé de me trouver un représentant local dynamique et intelligent. Il m'a mis en rapport avec Aliou Sall. Je ne connaissais pas Macky et je ne savais pas non plus que Aliou Sall était son frère. Quand je suis rentré à Dakar, je me suis rendu compte que Karim Wade savait que j'étais en relation avec Aliou Sall. J'ai alors dit à Aliou Sall, pourquoi tu ne m'as pas dit que ton frère était dans l'opposition. Lorsque Edy a voulu se retirer, j'ai demandé à ma famille qu'on prenne le relais. C'était en juillet 2014. J'ai des frères et des cousins dans plusieurs secteurs, mais ils se sont montrés hostiles parce qu'il fallait mettre de l'argent là où on n'est pas sûr de gagner. J'ai alors, de mon propre chef, repris la licence d'exploitation et les engagements de 275 millions de dollars d'investissement des mains de Petrotim. J'ai remis tous les documents à l'Ofnac. Ils doivent les publier. Il n'y a rien à cacher. Effectivement, le contrat concernait les deux blocs Kayar et Saint Louis. Mon staff m'a demandé de trouver un partenaire dans les 60 jours ou alors de démissionner. Ma famille m'a mis la pression. Elle m'a demandé de me débrouiller. J'ai parlé à Total sans succès, mais par un coup de chance Kosmos Energy, qui faisait de l'exploration en Mauritanie, fore un puits à un kilomètre des blocs sénégalais. Je rappelle qu'on a repris la licence de Petroasia à environ dix millions de dollars soit 2,5 millions cash et l'équivalent de 8% d'actions dans Timis Corporation. Nous avions donc hérité de leur engagement de financement de 275 millions de dollars de garantie. A Kosmos donc, je cède 60% des actions, mais je n'ai pas reçu aucun franc d'eux. Kosmos augmente l'engagement de financement qui passe de 275 à 450 millions de dollars. Kosmos se rend compte que le potentiel est énorme et accepte les conditions. Je pense que je leur ai beaucoup cédé. Je suis déçu. J'ai trop donné. Avec les deux blocs de Kayar et Saint Louis, la plus grande découverte en Afrique...

Aliou Sall, employé de Petroasia

Aliou Sall est un employé, il avait un contrat avec Pertoasia. Il n'a aucune action. Lorsque nous avons pris les actifs de Petrotim, il devient employé de Timis corporation. Aliou Sall a un salaire qu'il reçoit mensuellement comme tout travailleur. Pourquoi autant d'attaques contre lui. De quoi est-il fautif, de quoi est-il coupable si ce n'est de travailler à convaincre des investisseurs.

Plainte de l'oppsotion ( Manko Wattu Senegaal)

J'ai entendu dire qu'ils vont porter plainte contre moi. Moi, je vais porter plainte contre les leaders de l'opposition à Londres. Ils vont devoir recruter des avocats et se rendre chaque semaine à Londres et ils vont dépenser plusieurs millions pour se défendre. Je vais également porter plainte contre eux ici à Dakar et à Londres. Le journaliste sénégalais basé aux Etats Unis, qui a écrit contre nous en disant qu'on a reçu de l'argent de Kosmos qui a porté plainte, s'est rétracté. C'est sans doute Kosmos qui a porté plainte et il s'est rétracté. J'ai le meilleur avocat du Sénégal, je porterai plainte contre 21 personnes au Sénégal lundi prochain. Je n'en dirai pas plus jusqu'à lundi.






Hebergeur d'image