leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Petrotim –bataille de l’opinion : Me El Hadji Diouf, «un bon coup médiatique» pour Frank Timis et une patate chaude dans les mains de l’opposition


Rédigé par leral.net le Lundi 10 Octobre 2016 à 20:42 | | 2 commentaire(s)|

Fort dans l’ironie, la théâtralisation et la simplification des choses juridiques pour la masse, Me El Hadji Diouf reste redoutable dans la bataille de l’opinion publique.
Fort dans l’ironie, la théâtralisation et la simplification des choses juridiques pour la masse, Me El Hadji Diouf reste redoutable dans la bataille de l’opinion publique.
 Le Front pour la Défense du Sénégal / Mànkoo Wattu Senegaal tient une conférence de presse pour se prononcer sur les interpellations de Frank Timis à propos des contrats pétroliers, ce mercredi, à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Plutôt dans la journée, Me El Hadji Diouf avait annoncé la couleur en taquinant les futurs prévenus en déclarant qu’il avait déjà semé la peur dans leur camp. Tel qu’on connait les qualités de «hâbleur» et de «polémiste» de Me El Hadji Diouf, force est de constater la bataille de la communication et de l’opinion sera rude pour les détracteurs d’Aliou Sall et de Frank Timis.
 
Le Front pour la Défense du Sénégal / Mànkoo Wattu Senegaal a du pain sur la planche, car, après avoir une longue diatribe, en accusant que l’Etat du Sénégal d’avoir bazardé les «600 milliards» du Peuple sénégalais dans une déclaration récente.
Morceaux choisis : «le Président Macky Sall a enrichi sans cause Petro-Tim Limited devenue Timis Corporation. Cette nébuleuse se retrouve avec au moins 1,2 milliard de dollars, 600 milliards de FCFA, après avoir dépensé en réalité 4 millions de dollars, 2 milliards de FCFA (A prouver). Il est clair que cette société dont on veut cacher les vrais propriétaires, a été créée dans un but spéculatif autour des blocs de St Louis et de Cayar, le caractère prometteur de ces blocs étant connu dans le milieu pétrolier. Dès lors, le puzzle devient clair et on comprend pourquoi le Gouvernement a refusé d’exercer son droit de préemption».
 
«La propriété réelle de Petro-Tim Limited, filiale de Petro Asia Resources  Limited créée le 6 mars 2012 à Hong Kong numéro 171 3823, elle-même filiale à 100% de Petro Asia Limited créée le 11 juillet 2012 aux Îles Cayman numéro 270281, dissoute le 15 septembre 2016, doit être connue du Peuple sénégalais. En fait, elle est liée à la famille du Président, Aliou Sall en est un ; c’est la réponse à la première question du peuple. La réponse à  la deuxième question est alors évidente. Le Gouvernement n’a pas défendu les intérêts  du peuple, en violation flagrante de la constitution. Le Peuple Sénégalais a perdu au moins 600 milliards de FCFA dans cette affaire».
 
Ce sont ces accusations que réfute Frank Timis qui a fait une sortie dans les colonnes du Journal «L’As» pour menacer d’une plainte 21 dignitaires de l’opposition en citant Abdoulaye Wade, Karim Wade, ou encore Goudiaby Atepa comme témoins à charge. Finalement, la menace s’est matérialisée avec El Hadji Diouf, le bouillant avocat qui a déposé aujourd’hui la plainte pour son client, l’homme d’affaires d’origine australienne et roumaine.
 
Déjà dans les colonnes de l’Observateur, El Hadji Diouf a commencé la guerre des nerfs avec l’opposition en déclarant. «Le dossier est bouclé. J'ai mis la peur dans leur camp. Parce qu'elles savent qu'elles ont beaucoup inventé et déconné», a lancé l’avocat «préféré» des médiats sénégalais.
 
Ces dernières années, El Hadji Diouf a été l’avocat du club français de football Saint Etienne dans l’affaire qui l’opposait à Ablaye Touré. El Hadji Diouf a aussi été l’avocat d’Hissène Habré dans le procès des chambres africaines. Fort dans l’ironie, la théâtralisation et la simplification des choses juridique pour la masse, Me El Hadji Diouf reste redoutable dans la bataille de l’opinion publique qui ne sait plus à quel saint se vouer avec les multiples sorties d’acteurs sur l’affaire Petrotim.
 
Massène DIOP Leral.net






Hebergeur d'image