Leral.net | S'informer en temps réel



Affaire Wikileaks : c, le cofondateur du site enfin libre

Rédigé par (Plus d'informations demain sur leral .net) le 15 Décembre 2010 à 17:29 | Lu 761 fois

Incarcéré à Londres depuis une semaine en vertu d’un mandat d’arrêt européen dans le cadre d’une procédure d’extradition, le cofondateur de Wikileaks, Julian Assange, a été libéré, hier sous caution par la justice britannique. LKjuge britannique Howard Riddle a pris cette décision en renvoyant l’affaire au 11 janvier 2011.


Affaire Wikileaks : c, le cofondateur du site enfin libre
La justice suédoise le recherche pour de présumées agressions sexuelles. Stockholm réclame toujours l’extradition de Julian Assange, un australien de 39 ans dans cette affaire. Arreté à Londres le 7 décembre dernier, l’ancien « pirate » informatique réfute les accusations dont il fait l’objet. Julian Assange est aujourd’hui l’homme le plus recherché au monde après que son site a livré à plusieurs journaux 250 000 notes diplomatiques, dont 1 300 ont jusqu’ici été publiées, à la fin du mois de novembre.

Leral.net

Wikileaks : la liberté n’est pas de sitôt

La remise en liberté de M. Assange ne pourrait intervenir de sitôt. Car les autorités suédoises peuvent faire de la décision du tribunal Westminster. Si tel était le cas, Julian Assange ne pourrait être libéré qu’une fois l’Appel jugé. D’après un journaliste du Times présent à l’audience, les avocats du porte-parole de Wikileaks ne s’attendent pas à ce que leur client recouvre effectivement le liberté. Wikileaks, qui a publié par le passé de nombreux documents confidentiels, notamment des rapports de l’Armée américaine en Afghanistan et en Irak, a provoqué la fureur des Etats Unis et d’autres pays en donnant à plusieurs qutidiens internationaux dont le Monde, accés des centaines de milliers de télégrammes diplomatiques américains.

Leral.net


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage