leral.net | S'informer en temps réel

Affaire de la Caisse d’avance de la Ville de Dakar: Khalifa Sall "attrait" l’Ige devant le Conseil constitutionnel


Rédigé par leral.net le Lundi 15 Mai 2017 à 09:11 | | 0 commentaire(s)|

Affaire de la Caisse d’avance de la Ville de Dakar: Khalifa Sall "attrait" l’Ige devant le Conseil constitutionnel
Khalifa Sall ne s’avoue pas vaincu. Après le rejet de sa demande de liberté provisoire, le maire de Dakar continue de mener le combat sur plusieurs fronts. Outre la chambre d’accusation qu’il a saisie pour l’annulation de la procédure, il a saisi le Conseil constitutionnel d’une requête sur la compétence de l’Inspection générale d’Etat dans la gestion des collectivités locales.

La requête signée par les avocats Me Seydou Diagne, François Sarr et Cie, Demba Ciré Bathily, Ciré Clédor Ly et El Hadji Diouf est destinée à savoir si la loi qui donne compétence à ce corps de contrôle pour contrôler les collectivités publiques, viole ou non le principe constitutionnel de la libre administration des collectivités publiques.

Le maire de Dakar s’est toujours opposé à la compétence de l’Ige pour fouiller les collectivités locales. A preuve, Khalifa Sall, aussi bien pendant la mission de l’Ige qu’au cours de l’enquête préliminaire et devant le juge d’instruction, a toujours dit que l’Ige n’est pas compétente pour contrôler une collectivité publique.

Poursuivi pour détournement de deniers publics sur les fonds de la Caisse d'avance de la mairie de Dakar, Khalifa Sall a été écroué le 7 mars 2017 à la prison de Rebeuss.








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image