leral.net | S'informer en temps réel

Affaire de la caisse d’avance de la Mairie de Dakar: L’Etat se constitue en partie civile

Les affaires commencent à s’emballer dans ce qu’il est convenu d’appeler l’imbroglio juridique de la caisse d’avance de la Mairie de Dakar. L’Etat se constitue en partie civile pour faire face aux conseils de Khalifa Sall.


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Mars 2017 à 22:42 | | 0 commentaire(s)|

Affaire de la caisse d’avance de la Mairie de Dakar: L’Etat se constitue en partie civile
Affaire de la caisse d’avance de la Mairie de Dakar: L’Etat se constitue en partie civile
Selon l'information livrée par Igfm et reprise par Leral.net, «l’Etat du Sénégal s’est constitué en partie civile». Mieux, les mêmes sources précisent que ''l’agent judiciaire de l’Etat (Aje) a fait sa constitution de partie civile, ce lundi matin, au moment où la défense avait prévu de déposer une demande de mise en liberté provisoire''.

Rebondissement spectaculaire ! Car, ce lundi dans la matinée, contre toute attente, le juge d’instruction Samba Sall a convoqué de nouveau Khalifa Sall, le jeudi 23 mars pour une confrontation avec Mbaye Touré, le Directeur administratif et financier de la mairie de Dakar, Yaya Bodian, agent comptable, Ibrahima Touré et Mamadou Oumar Bocoum, les deux receveurs-percepteurs municipaux qui sont des inculpés en liberté.

Et dit-on, «c’est après cette confrontation voulue et obtenue par le parquet que le l’enquête sur le dossier de la caisse d’avance de la Mairie de Dakar, sera bouclée. On attend un procès en bonne et due forme».








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image