leral.net | S'informer en temps réel

Affaire des 11 homosexuels de Kaolack : Le Khalife de Léona Niassène brise le silence

L'affaire avait fait grand bruit mais, jusque-là, les autorités religieuses de la ville de Kaolack s'étaient emmurés dans le silence. Hier, le Khalife de Léona Niassène, El Hadji Ibrahima Niasse, a décidé de s’exprimer, d'après Le Populaire, au cours d’un point de presse, dans la cité de Léona, sur l’affaire des 11 présumés homosexuels, arrêtés à Kaolack, dans la nuit du 23 au 24 décembre dernier, par la police puis relaxés par le Procureur pour « insuffisances de preuves ».


Rédigé par leral.net le Jeudi 7 Janvier 2016 à 09:03 | | 3 commentaire(s)|

« J’ai entendu des propos selon lesquels des choses se sont passées. J’ai dit où cela s’est-il passé ? On m’a répondu au Sénégal ? Où au Sénégal ? On m’a dit à Kaolack. J’ai dit ce n’est pas possible. Ce n’est pas possible, si cela est avéré », s’est exclamé le Khalife El Hadji Ibrahima Niasse. Très affecté, le chef religieux d’ajouter : « C’est une honte pour nous Sénégalais, une honte pour nous autres Kaolackois. Parce qu’on n’a pas dit que c’est à Dakar ou ailleurs, mais bien que cela s’est passé à Kaolack. Une affaire d’homosexuels ici ? Je dis non ! C’est impossible ». Poursuivant, il dira : « Le pire, c’est qu’ils ont été amenés à la police puis en justice et ont été relâchés. Parce qu’il n’y aurait pas de preuves contre eux. Mais, moi, je ne peux pas y croire, même si on me dit que c’est pourtant ce qui s’est passé. Je dis que ce qui est en train de se passer ailleurs dans le monde, ce qui tend à devenir un fait banal ailleurs, doit s’arrêter là chez nous. On dit stop. Plus jamais ça ».

Aussi, le guide religieux interpelle-t-il directement le Président Macky Sall par rapport à cette question de l’homosexualité au Sénégal. « On demande à celui que Dieu a mis à la tête de ce pays, au président de la République et à son gouvernement, lui qui a une grande responsabilité dans ce pays, de se lever, de combattre cette déviance, au nom de tout le peuple sénégalais pour que plus jamais ça. Car on sait où tout ça risque de nous mener et on ne va pas attendre que ça arrive. On ne va pas accepter ça. On doit tuer ça dans l’œuf. Et c’est cela la position de Léona Niassène et de toutes les familles religieuses du Sénégal », a-t-il indiqué dans les colonnes du journal.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image