leral.net | S'informer en temps réel

Affaire des 253 villas détruites à Gadaye : La Dic dépose ses conclusions sur la table du procureur

Le parquet de Dakar a reçu les conclusions de la Division des investigations criminelles (Dic) sur le litige qui oppose le collectif des habitants de Gadaye extension au promoteur immobilier Babacar Fall. En effet, le promoteur immobilier avait fait détruire 253 villas à Gadaye devant les éléments de la Direction pour la surveillance et le contrôle des sols (Dscos).


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Mai 2015 à 13:51 | | 2 commentaire(s)|

Affaire des 253 villas détruites à Gadaye : La Dic dépose ses conclusions sur la table du procureur
La balle est désormais dans le camp du parquet de Dakar. La Division des investigations criminelles a transmis ses conclusions au parquet de Dakar après les enquêtes menées par ses services sur le litige qui oppose le promoteur immobilier Babacar Fall au collectif des habitants de Gadaye extension. Les limiers, qui ont audité toutes les parties, ont transmis les conclusions de l’enquête au procureur de la République afin d’élucider cette affaire. M. Fall avait brandi une copie de documents qui lui donnent droit de propriété sur le site. Ainsi, 253 villas ont été rasées au mois de décembre par le promoteur Fall. « Le promoteur a agi en violation de la loi pour démolir les maisons », a soutenu le représentant des vendeurs de terrains litigieux, Papa Malick et Ousmane Thiam.

Le promoteur s’est basé sur les documents officiels pour saisir la justice avant la démolition de ses villas. Par exemple, la copie collationnée des bordereaux analytiques du titre foncier N°9952/Dp lui a été délivré par le conservateur de la propriété foncière de Pikine, d’un droit de bail relatif au même titre foncier titré au nom de l’Etat du Sénégal sous le numéro 00417 du 09 juin 1999.

Les membres du collectif des victimes sont en colère contre le Dscos qu’ils accusent d’avoir détruit leur bien sans préavis. Mais, avec le bouclage de l’enquête, confiée à la Dic, les deux parties, qui s’opposent déjà au civil devant le juge du troisième cabinet, vont se retrouver en procès.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image