leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Affaire des faux ordres de mise en liberté : Le Garde des sceaux parle de dysfonctionnement du secteur public de la Justice


Rédigé par leral.net le Mercredi 4 Octobre 2017 à 10:20 | | 0 commentaire(s)|

Affaire des faux ordres de mise en liberté : Le Garde des sceaux parle de dysfonctionnement du secteur public de la Justice
C’est en marge de la cérémonie d’ouverture de l’atelier de renforcement de capacités des défenseurs des droits humains, qu’il présidait, hier, à Dakar, que le ministre de la Justice, Pr Ismaïla Madior Fall, s’est prononcé sur le fameux scandale des faux ordres de mise en liberté. Une affaire qui éclabousse depuis quelques semaines, la Cour d’appel de Dakar et le système judiciaire dans son ensemble, par sa gravité.

Selon le Pr Fall, « c’est des problèmes qu’on observe parfois au niveau de la justice et qui relèvent de ce qu’on pourrait appeler, des dysfonctionnements du secteur public de la justice ».

Poursuivant, le professeur agrégé de droit souligne que dans cette affaire, « il y a des agents individuellement, qui sont à l’origine de ces mauvais comportements et il y a aujourd’hui, une enquête qui est en cours. Il y a des personnes qui ont été arrêtées et la lumière va être faite sur ces questions ».

Mais, a averti le ministre, quel que soit le statut des auteurs de ces faux ordres de mise en liberté, ils seront sanctionnés à la hauteur de leur faute. « Les responsables, qu’ils soient des travailleurs du secteur ou des collaborateurs occasionnels, seront jugés et sanctionnés conformément aux lois et règlements du pays », a-t-il clamé.

Aussi, jouant sur la présomption d’innocence, il a indiqué: « il appartient au tribunal d’établir leur culpabilité ». Et le cas échéant, selon le Garde des sceaux, « il y a des sanctions qui doivent être appliquées, elles le seront ».



Vox populi








Hebergeur d'image